Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 07:57

Comme souvent le samedi, je vais dormir trop tard. Je me fais violence pour ne pas regarder, éteindre cette foutue lucarne à foutaises. Mais rien n’y fait, je m’attarde devant l’émission de Ruquier. Et samedi, j’en ai eu pour mon argent avec le discours décidément très drôle du Grand pédagogue de la France en émoi, Claude Allègre.

Ce n’est pas qu’il dise n’importe quoi. C’est bien ça le pire. Le fond est censé mais partiel si pas partial. Le problème c’est cette spécialité de lâcher des phrases lourdes de sens, totalement hors contexte et sans approfondir. C’est le roi du pouf pouf.

Le monsieur nous dit que la France, comme l’Europe, ne peut pas se passer du nucléaire. Et effectivement, on voit mal comment à l’heure actuelle, alors qu’aucun effort conséquent n’est fait dans le sens de sources d’énergies alternatives et durables. Monsieur Allègre ne croit ni à l’éolien ni au solaire et du reste, dit-il, on ne va pas couvrir la France d’éoliennes ni couvrir un département entier de panneaux solaires. Soit, je veux bien.

Et l’homme de continuer : de toute façon , la peur du nucléaire est irraisonnée parce que c’est quelque chose qu’on ne voit pas. Mais nous avons tous de la radioactivité en nous, du carbone 14…

Ben oui, certes, et du tritium, de l’oxygène 18 et du potassium 40 dans les os. Bref, nous irradions tous.

Et plus loin, à Michel Fugain qui lui dit mais le nuage de Tchernobyl, on l’a pris en pleine tronche en Corse… il rétorque, magistral, de toute façon en Corse vous vous prenez des doses deux fois plus élevées qu’ailleurs. Et point, pas un développement de plus.

Personne pour répondre.

Alors est-ce que Claude Allègre insinue que la radioactivité, c’est naturel et que ce ne sont pas quelques centrales qui pètent qui vont changer quoi que ce soit ? Peut-être pas. Mais on ne le saura jamais. Parce que l’homme ne va pas plus loin.

Alors effectivement, il y a une radioactivité naturelle, un rayonnement ambiant qui est plus élevé sur les terres au sous-sol granitique. Mais hormis si vous prenez des bains de vapeurs de radon dans votre cave mal aérée, je ne vois pas ce que ça vient foutre ici. Cette radioactivité a toujours existé et elle a même tendance à diminuer depuis les débuts de la vie sur terre. La vie et nous, les humains, sommes adaptés à cette radioactivité, avec, par exemple des mécanismes compensatoires comme une capacité, dans une certaine mesure, de correction de petites erreurs intervenant dans la réplication de l’ADN. Notre espèce vit avec ça depuis des millions d’années. Cela ne peut être comparé évidemment à un nuage ou à d’autres rejets échappés d’une centrale.

Et effectivement, bien que les polémiques n’arrêtent pas de polémiquer à ce sujet, les retombées des nuages issus de Tchernobyl ou Fukushima n’auraient pas dépassés les seuils de la radioactivité naturelle en Europe. Bon. Peut-être. Je ne sais pas, je n’ai pas mesuré moi-même. Mais je pense qu’il faudrait aller raconter des trucs pareils aux Biélorusses et aux Ukrainiens, aux 600 000 liquidateurs qui oeuvrèrent au sarcophage de Tchernobyl. Là aussi, c’est le bordel en ce qui concerne les chiffres et les conséquences réelles sur l’incidence des cancers, malformations et autres joyeusetés.

Bon avec beaucoup de bonne volonté et de gentillesse, on veut bien lui accorder le bénéfice du doute. N'empêche que je voudrais le voir rester zen avec un accident à côté de chez lui. mais n'ayez crainte, la sécurité, c'est top en Europe. Il y a des contrôles. Je ne sais pas, mais moi qui n'ait pas confiance en l'humain, son appât du gain et sa malveillance chronique, j'ai quand même encore un doute.

Mais Monsieur Allègre y va plus allègrement encore lorsqu’il évoque notre avenir énergétique. Pas de soucis dit-il, des chiffres montrent qu’on a encore pour cent ans de pétrole et puis il y a le gaz de schiste. Et là encore, personne pour répondre, ou à peine. Vous me direz que sur un plateau ou certains commentateurs se réclament de De Gaulle quand ce n’est pas de Bonaparte, ce n’est pas étonnant. Mais bon…

Et donc, d’accord avec vous monsieur Allègre. Creusons plus loin , plus profond, plus onéreux, sous l’Alaska et pourquoi pas sous l’Antarctique. Et rejetons, rejetons du bon CO2. Ah mais j’oubliais, pour vous le réchauffement anthropique, c’est de la foutaise.

On en a encore pour cent ans de toute façon. Saignons la, vidons la. Prenons la jusqu’à l’os cette bonne vieille planète qui nous abrite. Persévérons dans notre comportement prédateur désinvolte. Nous on sera peinards, c’est nos petits-enfants qui l’auront dans le baba. Ca, c’est de la pensée prospective, ou je ne m'y connais pas. Creusons, brûlons, enfumons. Et comme la demande augmente et que le prix de production risque d'augmenter aussi, les voitures et le chauffage seront bientôt réservés à certaines catégories nanties. Magnifique.

Et puis, il y a le gaz de schiste évidemment. Gaz dont le sud de la France regorge. Chouette ! Voilà enfin le moteur de l’indépendance énergétique de la France. La grandeur Gaullienne de l’hexagone est assurée.

Et tant pis pour les causses, les Cévennes, les gorges… Et c’est vrai que ces forêts de puits de forage, Monsieur Allègre, auront probablement un impact visuel beaucoup plus décoratif que ces vilaines éoliennes qui souillent les paysages français. Mais là également j’imagine, affabulations écologistes.

Mais une fois de plus, ne remettons surtout pas en question les fondements de nos politiques énergétiques, malheureux ! Naaannnn ! Faut foncer les gars ! On s’en tape du futur !

Et bien sûr d’ajouter qu’il est un écologiste, mais pas de ceux qui veulent nous renvoyer à l’âge des cavernes. Ah, sacré âge des cavernes. Et on s’éclairera à la bougie peut-être ?

Je ne sais pas si je trahis ou pas la pensée de ce grand pédagogue. C’est difficile de juger sur quelques phrases tapées maladroitement et sans plus d’explication au milieu de la conversation.

Soit. Mais alors, je dirais simplement que quand on n’a pas le temps de développer et que vos propos risquent de prêter à confusion si ce n’est à rire, on ferme sa gueule.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le rustre - dans Chroniques rustiques
commenter cet article

commentaires

emmaberhmann 26/04/2011 12:48



je vous conseille de lire l'article sur Tchernobyl ce Dimanche lundi 24 et 25 avril et suite mardi 26 avril dans le journal Le Monde. Enfin un journal qui ose dire la vérité sur cette
catastrophe.j'ai vu cette émission avec Allégre, on croit rêver, il faudrait lui offrir un voyage auprès de ces populations, pour qu'il se rende compte. il est irrécupérable !


Le bilan, c'est 40 000 victimes dont 20 000 morts dans la population, 600 000 liquidateurs dont 200 000 invalides et 8 000 000 d'irradiés.


Il faut prendre conscience même si c'est déjà trop tard, des conséquences d'une telle catastrpohe et n'oublions ps qu'avant que cela soit rendu public la Suède avait noté dans son atmosphère
un taux de radioactivité extrêmment important, ce qui veut dire que la zone de contamination est bien au-delà des 20 km. 


 


 


 



le rustre 28/04/2011 07:09



Je vous remercie pour ce commentaire éclairé. Allègre surfe sur une vague qui aujourd'hui entretient le plus grand flou sur les vraies retombées de Tchernobyl. En 2005, un rapport de l'AIEA
dénombre 30 victimes par irradiations aigues et 4000 personnes à peine touchées par le radiations. Le rapport estime que les mortalités engendrées par les retombées ne peuvent être mesurées parmi
l'augmentation de mortalité causée par l'effondrement du bloc soviétique. Pourtant, en Ukraine, en Biélorussie, on dénombre des pathologies étonnantes chez des enfants, cardiaques, notamment. Il
y a des études, mais elles ne paraissent pas dans des revues scientifiques internationales. Et donc on entretient le flou sur la validité des chiffres que vous avancez. Probablement la réalité
est-elle complexe, mais l'important c'est le déni total des agences comme l'AIEA, agences censée contrôler et réguler le nucléaire civile et militaire.


On peut donc dormir sur nos deux oreilles, nous sommes bien protégés...



Le Châ, qu'il faut être gentil avec... si. 21/04/2011 20:54



Si, seccoss de chez seccoss, mais on survit, en buvant du fêêêndâââânt !


;-)


(bon en fait c'est un aligoté 08 de De Moor... qui a une grosse tronche de chablis en fait...)



le rustre 22/04/2011 09:05



Alors il est bien, minet, râle !


 



Le Châ, qu'il faut être gentil avec... si. 20/04/2011 21:43




J'ai vu la même émission que toi et la même "apparition". Je disais hier soir à ma moitié qu'après de nombreuses tergiversations, je pensais m'être fait un avis assez solide sur le gars Allègre,
et j'en suis arrivé à la conclusion suivante : C'EST VRAIMENT UN TRES GROS CON. Plus pour la forme que le fond, mais niveau suffisance, fermeture d'esprit, mal politesse, non écoute de l'autre,
simplification de l'argumentation, on frôle le César. Si j'avais eu un prof de physique ou de maths comme lui, je pense que j'aurais fait Khâgne Hypokhâgne droit directe. Bon j'ai assez diffamé,
ça va mieux.





J'ai vu la même émission que toi et la mêm





le rustre 21/04/2011 10:24



Djû, je suis content de te lire minet. Ca faisait un bail. Pas trop sec le temps en Suisse ? ;-)



Présentation

  • : Le blog de lerustre.over-blog.com
  • : Le Rustre est un peu dingue. Il a un avis sur tout bien sûr. Et quel avis ! Il a des mentors bien sûr. Et quels mentors ! Pompon, Rémy Bricka, Roger Tout court, Rika Zaraï, les chevaliers playmobils... C'est dire si l'avis du Rustre est pertinent !
  • Contact

Recherche