Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 09:36

L’essaim des Saints

En ce 14 février, c’est la Saint Cyrille, la Saint Méthode, qui ferait bien de passer chez nous pour souffler quelques solutions miracles à notre informateur et la Saint Derien, merci beaucoup. Et c’est aussi la Saint Valentin, bien sûr. Difficile de l’oublier non ?

Alors bon, je voulais me fendre d’un petit historique avec les Lupercales et compagnie, mais on s’en fout un petit peu. Moi en tout cas. Enfin bon, la perspective de prêtres courant  demi nus dans les rues, priapiques, ivres morts et touchant les passantes pour leur assurer fertilité, ça me rend définitivement chose.

 

Florilège de la Belgique tracassière et ubuesque. La couillonade belge du lundi.

 

http://blog.marcelsel.com/archive/2011/02/08/le-voorpost-a-la-menace.html#comments

http://blog.marcelsel.com/archive/2011/02/10/le-voorpost-appelle-au-nettoyage-ethnique.html

On n’en parle guère du côté francophone dans les journaux et sur le web. Tout juste un peu. Tout juste un petit peu. Et on se demande d’ailleurs s’il faut accorder une quelconque attention aux délires de quelques groupuscules d’extrême droite. A voir. Car les provocations du Voorpost  (l’avant poste pour ceux qui ne pratiquent pas la langue de Von… de De Winter je veux dire –voir ici) ne sont que les avatars agités et agressifs d’un certain mode de pensée qui rampe depuis longtemps en Flandre. Un mode de pensée orienté… Comment le dire pour ne froisser personne, ne pas faire leur lit, et rester dans le ton politiquement correct et bisounoursien des médias francophones dans leur ensemble ? Un mode de pensée qui prend des autoroutes qui mènent vers des pays plutôt moches et sombres, tout bruns, sortie 39-45, si vous voyez ce que je veux dire. Et parce que la réponse moyenne francophone est molle, comme tout ce qui touche au communautaire depuis plusieurs mois. Comme si côté francophone, on s’habituait, petit à petit à l’inadmissible : un discours de droite larvé de populisme, de simplisme, de haine de l’autre, celui des indépendantistes flamingants. Un discours qui salit l’histoire d’un peuple à la culture et à l’histoire remarquables.

Le pire étant qu’au fil de ce genre de provocations, on sent la haine qui monte de chaque côté de la frontière linguistique. Lisez ces deux textes, lisez les commentaires. Regardez les vidéos. Un peu long peut-être mais édifiant.

 

Vous allez vous aimer bordel de merde ?

Après tant de bêtise, c’est un peu difficile d’embrayer sur un sujet aussi futile que la Saint Valentin. Encore que pour la fête de l’amour et de l’amitié, chaque francophone pourrait prendre une cible flamande et aller lui coller un gros bécot sur la bouche. Pas sûr que ça œuvre pour la paix des communautés. Si mon cousin Roger se met à déambuler dans les rues de Dendermonde, accoste Jan, 78 ans, retraité des postes et l’embrasse goulument sur la bouche avec échange de langues et de salive, j’imagine plutôt le casus belli. Surtout si Roger, comme à son habitude a accompagné son déjeuner composé de rollmops saupoudrés d’ail cru, d’une bière d’abbaye, d’un morceau de fromage de Herve et a terminé son plantureux repas par une « bonne petite cigarette ».  Gasp. 

La Saint Valentin. Il parait que c’est aussi la saint restaurateur, la saint fleuriste, la saint bijoutier, la saint corsetier et la saint parfumeur. Mais ce sont les mauvaises langues comme Roger qui disent cela.

Je croyais, sot que je suis, que c’était la fête des amoureux. J’apprends en furetant sur le net que c’est aussi la fête de l’amitié. J’en suis bien aise. Mais je me vois mal offrir un ballotin de pralines à mon pote Robert ou un bouquet de fleurs voir un nouveau trio de slips (neufs, je précise) à mon pote Marcel un 14 février. Je doute que ce soit bien reçu. Par mes potes comme par ma femme. Je prévois des changements brutaux et définitifs, dans ma vie comme dans la cartographie de ma gueule.

Bon n’empêche, c’est la Saint-Valentin. La fête des amoureux. C’est tellement beau. Coupons court aux insinuations et persiflages des éternels empêcheurs de consommer en rond qui dénigrent cette belle fête. Mais las, pas d’inspiration. La fête de l’amour m’emmerde.

Et comme c’est mon jour « Belgique », je vous renvoie une dernière fois au blog de Marcel Sel pour une déclaration d’amour/haine à la Belgique. Prenez le temps de lire…

http://blog.marcelsel.com/archive/2011/02/14/saint-valenthaine.html

Extrait :

« Pauvre idiote ! C’est même pas le Luxembourg ! Il y a des beaux coins, c’est vrai. On voit grand du haut de tes nichons, au loin, ce conifère, — j’y viendrai plus tard — ces reliefs tourmentés, qui finissent en vallée, puis Namur, ton téton bourgeois, que je lèche avidement, qui a un goût de fraise, Wépion ! Bordel, que j’aime ton téton de fraise, laisse-moi le sucer jusqu’à épuisement, puis je passerai à l’autre, comment tu l’appelles déjà ? Bastogne ! »

Et quand même, mon côté fleur bleue reprenant le dessus, je ne peux m’empêcher de vous soumettre le lyrisme échevelé, le romantisme singulier de mes vers mirlitontesques :

 

Je t’aime.

J’aime la douceur de tes lèvres

Et une bonne terrine de lièvre

J’aime la rondeur de tes seins

Et manger du bon boudin

J’aime la soie de ta peau bronzée

Et me tartiner le zob au pâté.

Quand je contemple le galbe de ton derrière

Ca me donne des envies charcutières.

 

Je cours de ce pas offrir des fleurs à mon boucher. On fête bien les fleuristes et les bijoutiers, pourquoi pas les bouchers ? Lui qui me concoctera quelques tranches de viande crue, saignante, coulante que je pourrais aimer ce soir, accompagnées de balsamique, de parmesan et de quelques gouttes de rouge soyeux.

 

Ceux qui avaient oublié que j’étais le Rustre, s’en souviendront désormais.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lerustre.over-blog.com
  • : Le Rustre est un peu dingue. Il a un avis sur tout bien sûr. Et quel avis ! Il a des mentors bien sûr. Et quels mentors ! Pompon, Rémy Bricka, Roger Tout court, Rika Zaraï, les chevaliers playmobils... C'est dire si l'avis du Rustre est pertinent !
  • Contact

Recherche