Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 10:55

 

Aujourd'hui, l'almanach du mardi est aussi aigre que de la Grèce rancie, antique je veux dire. C'est qu'il y a une histoire pas claire de Grecs, là derrière. je me méfierais moi. Le Professeur Choron ne disait-il pas avec sa finesse habituelle "Quand tu pilerais le grec dans un mortier, son homosexualité ne se séparerait pas de lui". Ne dit-on pas aussi "Timéo donne l'os et Donna les fientes" ? Ne dit-on pas également que la perdrix brourit et que le pic pleupleute ? 

Aussi, je vous le dis "tant va la frite à l'huile, qu'à la graisse, elle se frise"

Non mais alors !

 

L’essaim des Saints.

Sainte Léa. Demain, c’est la Saint R2D2. C’est aussi la Saint Epaphrodite. Alors Hermaphrodite je sais ce que c’est. Mais Epaphrodite, ça me parait un peu dégueulasse. Googlons… Ben oui, il y a eu un Epaphrodite (pas le saint, un autre) qui était le secrétaire de Néron et d’après son nom (Ep = pour) aurait été destiné à la prêtrise d’Aphrodite. Il aida Néron à se suicider...

Toutes ces histoires de calendres grecques et de Roms en stock me font penser à Thomas Gunzig ce matin dans sa rubrique « Café serré » sur la Première. Il s’interroge sur les talents de ceux qui trouvent les noms des opérations militaires :

"Aube de l’odyssée ? On s’imagine un truc avec des tas de grecs en jupe qui se passe tôt le matin."

Ils auraient pu trouver un truc plus folichon et moins pédant. Opération Sirtaki, pourquoi pas ?

 

Aigre comme un mardi…

Lis bien on écrit Libye pas Lybie. Et un Libyen. Pas un Lybien. Encore une histoire de Grec droit comme un Y. Par contre on dit "ne joue pas avec mes billes" et pas "ne joue pas avec mes couilles".

Libye donc : les frappes aériennes ont pour but de protéger les civils. Oui. Mais si il y a des bavures, des dégâts collatéraux ? Le but sera atteint quand même. Avouez que les civils, une fois morts, Kadhafi ne peut plus rien leur faire. Donc même si on les tue nous-mêmes, mission accomplie ! 

Loi de la gravité : G=(Nombre de victimes*ampleur des dégâts)/ distance ²

La gravité ressentie d’une situation est proportionnelle au nombre de victimes multiplié par l’ampleur des dégâts et inversement proportionnelle au carré de la distance.

Exemple : après une semaine de cadavres noyés, de tueries désertiques, de miasmes radioactifs, quatre malheureux F16 belges font la une du JT belge. Il faut avouer que l’actualité était de taille. En effet, les chasseurs belges ont survolé la Libye. Vous vous rendez compte ? La vache ! L’armée belge a des beaux avions, même qu’ils volent dis-donc !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lerustre.over-blog.com
  • : Le Rustre est un peu dingue. Il a un avis sur tout bien sûr. Et quel avis ! Il a des mentors bien sûr. Et quels mentors ! Pompon, Rémy Bricka, Roger Tout court, Rika Zaraï, les chevaliers playmobils... C'est dire si l'avis du Rustre est pertinent !
  • Contact

Recherche