Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 12:00

Deux semaines… sans blog, sans web, sans rien. Sauf le vide assourdissant du silence qui hurle à mes tympans (deux semaines n’ont pas été suffisantes pour m’ôter l’habitude d’écrire n’importe quoi).

P7210053

Pour moi, tenir un blog est une source de questionnement. Pourquoi diable se peler la couenne à pondre des textes fort approximatifs et à peine lus ? Ne mettrais-je pas un point final à mes divagations ? La tentation est forte. D'autant plus que associal, paresseux et timide de nature, je ne participe guère à la tendance "rencontre en live et tissage de liens d'amitié" du web 2.0.

Vous dire que le billet d’Hervé Lalau à propos de la "blogosphère vinique" m’a plongé encore plus dans l’atermoiement le plus tâtonnant ne serait pas mentir. Ce ne serait pas vérité apostolique non plus. Car à vrai dire, je ne fais pas partie de la "blogosphère vinique" comme d'aucune autre blogosphère d'ailleurs. Certes, j’écris de temps à autre pour retranscrire les bons moments passés avec telle ou telle bouteille de jus de treille en les saupoudrant d’un humour qu’on appellera "tout personnel", pour rester poli et ne pas froisser cet amour propre qui me tient tant à coeur. Mais franchement qui s’en soucie ?

Je ne suis pas non plus un "blogueur jardinier" malgré ou plutôt à cause de mes trop rares billets verts. Non plus qu’un polémiste politiquement incorrect en herbe. Encore moins un écrivaillon webesque avec une et une seule "nouvelle" déféquée en 10 mois.

Non, pire que rien, je suis un touche-à-tout… Belge en plus. Les seuls éléments qui pourraient donner un semblant d’uniformité à ce blog, ce sont des calembours vaseux et des tentatives un peu pathétiques de faire rire le passant qui passe.

P4260171

Car en vérité, je vous le dis : une rapide autant que salutaire introspection à propos de mes motivations et talents supposés pour écrire m’a amené à un verdict sans appel. Je suis un pitre. Pas comme Brad mais presque. Et je vous fais tout de suite le "plus Brad que Pitt" ou le "plutôt Pitre bradé que Brad Pitt."

Mais là aussi, mes pitreries ne sont pas suffisamment talentueuses pour attirer le grand public et faire de moi un humoriste riche, célèbre et adulé (surtout par les blondasses accortes et généreuses de la mamelle de moins de trente ans).  Et être riche, célèbre et adulé, c’est bien sûr ce qui m’a poussé à me lancer dans l’aventure blogueuse puisque ce qui pousse le blogueur, c’est l’ego et sa démesure. D’après certains fins analystes cultivateurs de melon en tout cas.

Non, à bien y regarder, si je veux faire du pognon un jour, ce qui je le répète, ne peut être que la seule motivation avouable et porteuse pour briller au firmament des Grands de ce monde en cette époque, il faut que je change mon fusil d’épaule.

Cette année nous ferons donc dans la blague à Toto, le ragot Lady Gaga, le clash du samedi soir. Nous aborderons les côtes suspectes de la droite décomplexée, du racisme raisonnable en façade, du vin de chapelle, du jardinage lunatique engagé parce que ça, ça attire du monde.

Je ne vais pas me lancer dans le scrap-booking ou le collage serviettes parce que je n’ai aucun penchant pour la zoophilie (le rapport ? aucun). C'est dommage, ça marche d'enfer ces trucs là.

J’essaierai de m’en tenir au sujet-verbe complément, introduisant aussi le langage texto. J’essaierai de sortir des "LOL", "énorme" et autres "c’est trop" pour attirer les lobotomisés à tendance claviériste (celui de l’ordi pas Christian, enfin quoique).

Bref, ça va racoler sec, mieux que de la Brésilienne modifiée certifiée ou de la Slave importée par camion. On va remettre une couche de rouge-à-lèvres et faire dans le formaté de mauvais goût, avec paillettes et couleurs putes intégrées comme dans les innombrables pubs pour parfums toutes clonées les unes sur les autres qui fleurissent, conchiatiques, sur nos petits écrans merdeux en fin d’année.

Mais non, je plaisante. Je n’ai pas le talent nécessaire pour tout ça. Je préfère rester un rustre un peu ridicule et pathétique avec un avis sur tout mais surtout un avis.

P4300054

Moi en 2011 au chapitre des résolutions, je continuerai à cultiver mon potager, à manger moins de viande mais de la bonne, à mettre plus souvent des fèves, des lentilles, des pois à table, à chiner chez les cavistes et les vignerons pour trouver des vins à portée de ma bourse, qui certes ne raviront probablement pas les apôtres autosatisfaits du grand et du racé mais qui donneront du plaisir à ma petite personne et ses invités. Et ça me suffira largement.

Je ne vous cache pas que les doctes avis, je les emmerde un peu. Je préfère mes erreurs à leurs certitudes. Ce sont les miennes, je peux me débrouiller avec, elles sont à ma portée.

J’espère continuer à passer pour un con, humaniste (quel terme ringard), idéaliste, simpliste, poujadiste, gauchiste aux yeux de la plupart en 2011. Comme je reste persuadé qu’il y a dans ce nombre des imbéciles, ça me fait le plus grand bien.

Et surtout, je continuerai à chasser le sérieux comme la peste de mes billets. Parce que le sérieux poussé à l'excès, ça me donne des vertiges avec ma foutue peur du vide.

Je continuerai à distiller mes photos banales, mes recettes banales, mes vins simples ou pas connus, je vous farcirai de souvenirs de randonnées dans des pays aussi peu lointains que le bocage de Herve, l’Ardenne, la Lorraine et l’Alsace, je vous gaverai à l’indigestion de jeux de mots faciles, d’idées centristes molles, d’approximations syntaxiques et en définitif de mes longues logorrhées illogiques.

Toute cette banalité de proximité ne servant qu’un propos : le beau, le bon, le bonheur n’est pas près de chez nous, nous sommes carrément assis dessus.

Pas besoin d’avion pour Ténériffe, pas besoin d’huile de truffe de la pampa Argentine, il y a un monde de saveurs, de couleurs et de lumières dans nos jardins et chez nos fermiers. Pas besoin de héros américains et de citrouilles d’Halloween, notre imaginaire et nos traditions un peu oubliés chatoient encore au détour de nos carrefours. Et avant de protéger les Pandas et la forêt du Brésil, apprenons à aimer et à garder nos haies et nos bosquets. Oh bien sûr mon propos n’est pas dénué de contradictions. Le foie gras de mon petit producteur local était délicieux avec des grenadilles importées.

Hé ! Finalement, par delà mes diatribes maladroites (je préfère me démolir moi-même que de laisser faire d’éventuels détracteurs agricoles, mon jugement est plus sûr, je me connais bien), je viens de découvrir un deuxième fil conducteur à ce blog, outre son imbécilité crasse. Content je suis.

Et comme je ne peux pas m’empêcher de faire mon intéressant et mon "pas comme les autres" je ne souhaiterai pas ouvertement bonne année. Imaginez qu’elle soit mauvaise, ne pourrait-on pas me faire un procès pour exercice frauduleux et trompeur de la voyance ? Par contre, au long de quelques textes assez poussifs, je voudrais dans les prochains jours vous exposer mes sentiments sur l’an 2010 écoulé et mes mauvaises résolutions pour 2011 dans quelques domaines qui me tiennent à cœur.

Demain, je dresserai un portrait brillant de mauvaise foi du web vin.

Partager cet article

Repost 0
Published by le rustre - dans Chroniques rustiques
commenter cet article

commentaires

Oliv 11/01/2011 19:40






Mince, je radote... Quelle mémoire !


Oliv



Oliv 10/01/2011 22:41



Comme on le sent sur la première photo, le blog du Rustre a sa vraie Tippie Cité !


Un passage ici est toujours un joli moment.


Pas de raison que cela cesse.
Amitiés,


Oliv 


 


 


 


 


 



le rustre 11/01/2011 12:25



merci Oliv... mais attention ! Je veille. Tippie cité, tu l'as déjà fait dans une certaine rubrique vieille de trois ans...


http://lapassionduvin.com/phorum/read.php?50,238552,387074#msg-387074


Non mais...



Docadn 10/01/2011 21:07



Le fidèle petit lecteur obscur et abscon ne vous souhaite pas non plus de bonne année 2011 du coup, on ne sait jamais en effet, mais apprécie toujours de lire ce petit n'importe quoi de mots pas
mal agencés et agréables à lire...


Un pas belge qui boit pas du racé, se plante souvent, ne jardine pas (tondre la pelouse ça compte pas !!), n'a jamais fait des chatouilles à un panda, fait des photos pas terros, ne cuisine pas
non plus, mais qui fait aussi des randos à 15 bornes de chez lui, est souvent ridicule et fait des jeux de mots pourris aussi...


Cordialement



le rustre 11/01/2011 12:27



mais, je rêve ou... c'est un compliment ?


Merci et excellente année également M Docadn.



cigalette 10/01/2011 18:57



Je me demandais aussi où tu étais passé:-) heureuse de te retrouver pour cette nouvelle année, bonne ou pas, les prochains mois nous le dirons, bonne soirée et à bientôt donc



le rustre 11/01/2011 12:28



Bonne ou pas effectivement. Souhaitons la meilleure que la précédente, moins bonne que la suivante. Pas trop les pieds dans l'eau ?



Bourgogne Live 10/01/2011 14:51



Surtout ne laisse pas tomber tes lecteurs!! Fais pas ta Jolie car c'est trop bon de te lire Brad!


François



le rustre 11/01/2011 12:29



aaaahhh Angelina...



Présentation

  • : Le blog de lerustre.over-blog.com
  • : Le Rustre est un peu dingue. Il a un avis sur tout bien sûr. Et quel avis ! Il a des mentors bien sûr. Et quels mentors ! Pompon, Rémy Bricka, Roger Tout court, Rika Zaraï, les chevaliers playmobils... C'est dire si l'avis du Rustre est pertinent !
  • Contact

Recherche