Lundi 24 octobre 2011 1 24 /10 /Oct /2011 06:22

Meeeeesdames, messieurs, bonjour et bienvenue sur Radio-Couillon. Vous pensiez avoir touché le fond ? Radio Couillon c’est encore plus profond ! En compagnie de nos gros niqueurs habituels et d’un invité de marque…

-Ah, non, pas Marc… c’est moi qui l’a invitérz !

-Jipé, abstenez-vous, je vous prie. Et essayez de ne pas faire de fautes si grossières en parlant par écrit ! Un invité qui n’est autre que Alessio Rastani, trader d’opérette bien connu. Alors Alessio, content ?

-Bonne journée, Jean-Louis. J’ai fait pas mal de pognon en vendant des titres bien pourraves à des orphelinats grecs. Et en plus j’ai ruiné deux associations qui venaient de recevoir des fonds de Cap 48. C’est vous dire si c’est une chouette journée. Pour fêter ça, en venant ici au volant de ma Porsche Cayenne, j’ai écrasé une vieille sur un passage piéton… après avoir fait mine de ralentir en l’invitant d’un geste avenant à traverser. Et j’ai aussi écrabouillé un chiot sur un trottoir en présence de sa petite maitresse de 5-6 ans. Comme dans du beurre quoi !

-Jean-Valjean, vous pourriez nous mettre un peu de musique ? Je dois aller dégueuler les deux morceaux de tarte au riz que je viens de m’enfiler…

 

Attention, le contenu textuel de cette chanson pourrait heurter les âmes sensibles. Les paroles sont d'une vulgarité confinant à un discours politique tentant de nous faire croire qu'il faut être gentil avec les banques et que NOUS allons devoir être courageux pour faire face à la crise !

 

-Ca va mieux Francis ?

-Oui. Mais laissez-moi dire à Monsieur Rastani qu’il est de ces lies fangeuses où s’embourbe la Civilisation. Vous me dégoûtez Môssieur. Vous pouvez vous brosser pour avoir un morceau de tarte.

-Monsieur Rastani, quels sont vos plus beaux coups en bourse ?

-Ah monsieur Hautain, il y en a tellement. Ce que j’adore, ce sont les entreprises pharmaceutiques. On a toujours vent des sorties de médicament un peu précipitées. Vous pouvez toujours être sûrs qu’il y a anguille sous roche et qu’il y a bien un malin qui a planqué une étude critique sous la table. Un jour ou l’autre des gens vont crever ou développer des cancers bien gras. Le con blessé dans sa chair étant procédurier, en général c’est la valse des procès. Dans ces moments là, les actions se mettent à jouer au yo-yo. Il faut être là au bon moment pour sucer un max de pognon. C’est encore mieux quand ça touche des enfants… Mais enfin je prends beaucoup de plaisir dans la vie en général, pas seulement dans le boulot. Il y a tant de choses drôles et gratifiantes à faire. Par exemple, j’ai toujours en poche un petit sac rempli de crottes de lapins que j’offre aux enfants en leur disant que ce sont des bonbons. Saviez-vous d’autre part que 10 ml d’urine dans 250 ml de jus de pomme, ça ne se remarque pas du tout. Et sincèrement dans les distributions genre soupe populaire… ils s’en foutent que l’opercule de la bouteille soit brisé. Et puis on peut injecter la pisse à la seringue aussi mais c’est fastidieux. Faut pas se biler, un pauvre affamé, c’est peu regardant. J’adore voir tous ces fainéants de crève-misère boire ma pisse.

-Jean-Paulette, faites le taire. Il est immonde.

-Attendez, je n’ai pas fini. J’en ai plein d’autres. Vous savez que je me fais régulièrement des plus-values faramineuses en faisant des paris avec mes copains traders ? J'ai le nez fin pour ça vous savez. Chaque fois qu’on fait un bon coup, on prend les paris sur le nombre de suicidés qui en découlera. Sur la Grèce, je les ai tous bluffés. J’ai eu le pourcentage d’augmentation des suicides suite à la crise à l’unité près. Génial non ? Mais le plus fun, c’est les agriculteurs. Ca fait des années qu’on les presse. On a fait un vrai travail de fond vous savez sur ce coup là. Histoire d’instiller une bonne ambiance. Maintenant on récolte enfin les fruits de notre travail. Non seulement, on se fait un max de blé (de blé, en parlant d’agris ! Ouarf arf arf !) sur leur dos grâce aux multinationales agro-alimentaires, non seulement, tous ces suicides ça engendre du trafic juteux sur le plan foncier mais en plus avec les potes, on a nos paris sur les suicidés mensuels. Et ça va loin dans la finesse vous savez, parce qu’on peut tenir des statistiques par pays, par région, par filière agricole. C’est extrêmement divertissant.

-Vous êtes un chancre monsieur. Un mildiou rampant. Une grosse saloperie.

-Je vous le répète, monsieur Ballast. C’est le boulot. Je suis juste un professionnel. Mais j’ai aussi une vie, des loisirs. Vous aimez le tennis ? Le squash ? Perso, je kiffe à mort ! Avec les potes, pour pimenter un peu, on joue avec des hamsters.

-Des hamsters ?

-Ben oui, le hamster-tennis et le hamster-squash c’est comme le tennis ou le squash mais avec un hamster à la place de la balle. C’est drôle vous savez. Et quand on utilise un de ces amusants canons pour nous servir les hamsters, ça devient désopilant. Surtout contre un mur. Ca tourne au paint ball. On peut parvenir à des résultats franchement créatifs vous savez.

-Vous permettez que je reprenne un morceau de tarte, Francis ?

-Serge, ce n’est pas le moment. Je fulmine !

-Bien sûr que si… Mmmmhhh, excellente. Très crémeuse. RRRRRRRRRR… SPRLATCH ! Voilà un bon gros glaviot à la tarte au riz dans ta gueule, connard. Quand Lama fâché, lui faire toujours ainsi.

-Un peu de musique en attendant de repêcher monsieur Rastani au milieu de l’étang de bave andine dans lequel il baigne. Vous voulez une bouée Monsieur Rastani ?

 

 

-Voilà, nous devrons malheureusement nous passer des lumières de monsieur Rastani que nous avons mis à sécher avec le linge de madame Laroupette, la concierge du studio.

-En espérant qu’il n’ait pas rétréci au lavage Jean-Louis.

-J’avoue que je m’en fous un peu Serge. Je regrette juste de ne pas avoir fait un nœud dedans pour voir si les taches, elles allaient vraiment partir.

Et le temps de toucher nos parties arrive à mes mains, à bientôt les couillons !

Par le rustre - Publié dans : Chroniques rustiques - Communauté : Made in Belgium
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Votre rentabilité sembler être conditionné au décalage par le broker en lign'et également avoir la possibilité de rencontrer jusqu'à 85% de votre financement. Malgré les élections, il vous-même est ergo probable de trader de tic compréhensible à propos de les référés en bonbons, le forex, les matières fondamentale (or, biens, pétrole) et aussi les indices boursiers (cac40, Nasdaq) aussi bien à la hausse que à la régression.
Commentaire n°1 posté par options binaires le 01/11/2011 à 01h00

Ah oui, farpaitement. Mais à une heure du matin monsieur le robot binaire, il ne fait pas bon trainer sur le clavier alors que la fumée du dernier pet' est à peine dissipée...

Réponse de le rustre le 02/11/2011 à 09h26

T'es complètement cinglé :) j'adore.

Commentaire n°2 posté par Gol le 17/07/2012 à 21h54

Présentation

Recherche

plus de couleur

  • Tussilage 1
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés