Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 13:26
Thème photos : toujours l'été, le rouge, le rose, la chaleur...

Cerise 4

Toujours sur le thème, on se gèle les roubignoles alors on parle de gnoles rubis pleines de fruits, voici quelques vins dont le côté réjouissant ne déplairait pas à une bonne viande rouge grillée voire, mais c’est plus risqué, à une daube caussenarde…



Cirse capitule

Capitule de Cirse


Vin de Savoie
Coteaux de la Rupelle 2007

(j’ai dis de la Rupelle horde de rustres)

de Grégoire Thuillé

7,5 euros chez le caviste « Aux sens larges » à Hannut.

Il s’agit d’un assemblage pinot noir/mondeuse.                             

Tu le regardes : Un rouge peu coloré de type rouge d'Alsace… peu coloré. Un rouge franc, de cerise avec une pointe de framboise mûre.

Tu le renifles :
Premier nez expressif et très fruité avec néanmoins un côté "bonbon chimique" : cerise mûre et … abricot. De l'agrume, des épices aussi mais le fruité est dominateur.    

Tu le goûtes : De l'attaque à la finale, on est dans la juste fraîcheur qui s'allie au fruit, à une matière très fluide, si pas fluette, pour donner un vin, qui frais, est  très gouleyant. La finale est un peu courte et plate, sur le fruit et la réglisse (je la vois partout celle-là).   

Tu attends le lendemain : Encore plus fruité, pur. Joliment structuré.  

Et tu en conclus : Pour 7,50 ? C'est génial : Très Grande VVB, fruité, sans faux goût. Pas complexe, pas "racé", mais bien fait. Par temps chaud, sur une viande grillée, un poulet rôti, de la charcuterie avec une salade vinaigrette de derrière les fagots : grandiose.





paon du jour

Paon du jour sur cardère

Marsannay  2006

De Philippe Naddef.

13,6 euros aux Sens larges.
Son site : ici  

A vue d’œil : Très sombre et même à la limite de l'opacité. Rouge vif avec de beaux reflets rubis.

A vue de nez : Expressif et envoûtant. Une profonde odeur de griottes avec une dimension épicée et une autre, sauvage, tourbeuse. C'est tout pour le nez mais c’est déjà pas mal. Un grand plaisir.      

Avoue de Bouche : Redoutable de plaisir. Marquée par une belle et vraie fraîcheur qui souligne le fruité et le caractère plutôt charnu de la matière. Et toujours cette griotte, profonde, mûre, épicée avec des notes un peu réduites, viandeuses, terreuses même. Des tanins très fins, nets et bien dosés mais pas assez veloutés.       

Dans les jours qui suivent : Les composants aromatiques : griotte quasi confite, café, épices se marient et se fondent. La structure plus ronde mais primesautière, les tanins au grain patiné mais manquant un peu de gras, tout fait de ce vin une petite gourmandise au-dessus de la moyenne.              

Et il en pense quoi le rustre ? 13,6 euros, et ca les vaut. Sans doute moins complexe et élégant que ses gevreys du même millésime mais très expressif pour le moment.



Epilobe hirsute fleur 3

Epilobe Hirsute


Bourgueil

Raçines 2005

Frédéric Mabileau
 

   


13,2 euros chez le Caviste TG Vins à Flémalle.

Un petit tour sur son site.



La robe :
Opaque. D'un rouge très profond de cerise noire. Limpide et brillant.


Le nez : Expressif, puissant, évident même de tarte aux cerises et de liqueur de cassis. Quelques notes étonnantes de vieux pommeau ou de calva. Un peu de sauge, d'épices. Un nez magnifique. A l’aération, la tarte devient liqueur de griottes. Cafe. Fumé.

La Bouche :
 Equilibre sur la "rondeur fraîche". Manquant juste un peu  de corps et de mâche, les tanins sont très discrets et fins, peu perceptibles avant la finale. Expressif sur le cassis mûr et du milieu à la finale, un sensuel et étonnant parfum de cerise très mûre, de chocolat en finale... (ce qui donne cerise au chocolat pour les bouchés de la cafetière qui s'écrieraient Mon Chéri !), avec une forte et noble amertume et tout ça flirte avec les 20 secondes quand le vin s'est échappé. Les tanins sont juste un poil végétaux, mais un poil. Par moments, je ressens les mêmes notes de calva qu'au nez. Les tanins sont des traîtres. Après un ou deux verres, ils imprègnent la bouche, ce qui rend le vin charpenté, sérieux.   

Et après : le lendemain, le vin reste pareil à lui-même. Très expressif. Très bon. Très vite descendu.   

Impression générale : Un très beau vin, avec de la profondeur, de la prestance.


Virelles chaud

Lac de Virelles

Hautes-Côtes de Beaune
Château de la Charrière 2007
  


Le Château de la Charrière c'est Yves Girardin.


9,9 euros aux sens Larges

Robe de pinot noir (ce qui est, vous en conviendrez, original), cristalline, translucide mais assez colorée pour le type. Bien brillante avec de beaux reflets de cerise noire

Nez : A l'ouverture et dans la soirée, assez réduit sur les fruits noirs (genre cassis mûr). Puis dans le verre, de belles nuances de framboise et de cerise, toujours avec un côté animal. Le tout est modéré. Un côté  "fleurs amères" comme le chrysanthème, l'oeillet. Petit côté soufré à l'agitation.

En bouche c’est assez frais mais avec une matière assez veloutée, bien équilibré. La finale est plus vive. Les arômes sont assez expressifs et francs : framboise, cerise, pointe de chêne. Les tanins sont un peu rêches et anguleux mais bon ca reste assez mûr et pas agressif. Je chipote. A l'aération, le côté un peu strict et sec est compensé par le côté gourmand de la framboise et de la mûre. le vin est long, avec même des retours de mûre une minute après.

Lendemain : Le couple mûre-framboise est expressif, profond, complété par du cuberdon. La structure stricte, tannique et fraiche doit s'accorder avec un repas

Impression générale : C'est de la bombe en puissance. Pétant de fruit mais avec une structure bien foutue, droite, stricte. Un beau vin.



Voilà, amis et voisins. Terminus pour la semaine. Bon-week-end. Et pour les plus attentifs, un peu de teasing puisque la semaine prochaine je vous conterai ce que sont la VVB et la daube caussenarde.

Partager cet article

Repost 0
Published by lerustre.over-blog.com - dans Du pinard dans les veines
commenter cet article

commentaires

Chrisb-240 12/03/2010 19:57


Pas ci, pas ça...Ton Rupelle c'est de la daube, à ce prix là!!! Va donc voir un peu du côté des Cabardès de Guilhem Barré, mon gars...D'la bombe pour pas cher. Ceci dit, les goûts...


lerustre.over-blog.com 13/03/2010 10:59


Ouaw, Chris, quelle véhémence ! Tu ne m'avais pas habitué à un ton pareil.

Mais que veux-tu, ce sont là les goûts d'un rustre, c'est écrit dans le titre.

J'aime assez les commentaires du genre "oui mais tu sais il y a mieux ailleurs pour moins cher". C'est une évidence. Mais dans le cas présent, les vins de Guilhem Barré, je ne sais pas où les
trouver, et je n'en ai pas en cave. Et mon commentaire concernait Le vin de G. Thuillé, en Savoie, pas un Cabardès.

Bon week-end


Présentation

  • : Le blog de lerustre.over-blog.com
  • : Le Rustre est un peu dingue. Il a un avis sur tout bien sûr. Et quel avis ! Il a des mentors bien sûr. Et quels mentors ! Pompon, Rémy Bricka, Roger Tout court, Rika Zaraï, les chevaliers playmobils... C'est dire si l'avis du Rustre est pertinent !
  • Contact

Recherche