Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 14:56

 P4050012

Condensé d'almanachs du 1er au 6 avril 2011.

 

Comme vous l’aurez remarqué, les almanachs quotidiens sont un peu en berne ces derniers temps. Pire, vu que l’encyclopédie du jeudi est parue le lundi, on peut carrément dire que les almanachs sont en foufaille comme on dit près de chez moi. On dit aussi qu’à midi, on mange des nonuches. Et c’est quoi ? Des crottes de chien qu’on suce. Aucun rapport. Certes. Je l’admets volontiers.

Mais peut-être n’avez-vous rien remarqué, indifférents que vous êtes. Et là, c’est mon cœur d’archi chaud que vous faites saigner aux sanglots longs des violons de mon caleçon. Cruels, va !

C’est que ça sent le printemps jusqu’au cœur des frites les amis. Le jardin, le potager m’appellent, plus impérieux qu’un plancher pour un cabri, un Cabrel je veux dire !

 

P4050004

 

A-t-on déjà vu mois d’avril plus doux ?

Samedi, les températures estivales et le ciel bleu azur disaient que non. Moi je dis que si, en 2004 ou 2005, je sais plus.

Mais moi, ce sont des journées comme ses trois derniers jours que j’aime au printemps. Des jours avec un ciel gris argent festonné de petits rouleaux, de flammèches, de volutes et de damiers, avec des pluies droites et fraiches, de l’humidité qui sourd de partout et des fleurs resplendissantes : tapis d’Anémones sylvies, primevères délicates, et puis les haies et l’herbe qui reverdissent, gras et suintant la rosée. Les forêts respirent le vie à nouveau, candélabres blanc-rosâtre des merisiers, bosquets vert-jaune éclatant des érables, pruine verdâtre des bourgeons qui s'ouvrent. Et puis il y a ces odeurs de terre humide, ces parfums de sève, ces fragrances d’amande des haies de pruneliers à la vesprée tiède. La turlute matinale du merle et la scande du pinson. Un printemps de douceur de vivre, de calme, de création recréée.

 P4050007

 

L’essaim des Saints

 

Florilège…

Le premier, jour piscicole : Saint Leucone. La, qu’on dit, d’abord. Une conne, un con. Pas difficile tout de même.

Le deux avril, Sainte Alexandrine à la lumière du phare, danse le Jerk de ses douze pieds. D’autre part c’est la Sainte Noflette, invoquée contre les rhumes tenaces

« Rhume à la Sainte Noflette, mange tes crottes de nez tout l’été ».

Mais peut-être me basé-je sur un régionalisme pour ma tentative humoritique. Chez vous aussi, ce qui sort du nez, la morve, qu’elle soit blanche, jaune ou verte, on appelle ça des snots ou des niflettes ? Et un mouchoir un tire-niflettes ?

Le 4, on frôle l’exotisme avec Saint Gwérir et Sainte Perboutha.

Perboutha qui hanta le 6ème siècle fut martyrisée avec sa soeur Sainte Mekadostha. Elles étaient toutes les deux vierges à ce qu’on dit. C’est con.

Elles furent accusées de sorcellerie par la reine de perse, à la suite d’une fuite probablement. Pour conjurer le sort des magiciennes chrétiennes la reine Babydry et son paon perse, durent passer entre les corps coupés des jeunes femmes qu’on avait attachées par les pieds écartés et suspendues nues entre des piquets, puis sciées en long.

Elles auraient pu faire appel à Gwérir ermite en Cornouailles, on sait pas trop quand, entre le 6 et le 9ème siècle, c’est vous dire la véracité vraisemblable du personnage. Surtout quand on ajoute  qu’Alfred roi du vrai sexe, ah non, du Wessex, obtint une guérison miraculeuse par son intercession. Gwérir qui guéri… quels rois du calembour ces chrétiens ! Et c’est authentique mesdames et messieurs ti pries Saint Gwérir et ti es Gwéri, et après, on m’accuse de calembourisation foireuse !

Il est dit que sa cellule d'ermite fut ensuite occupée par saint Néot. Saint Néot, fort vénéré au 19ème siècle où partout on voit fleurir des églises néo-gothiques, néo-romanes, néo-classiques…

 P4050020

 

Aigreurs et cornichons du mardi.

On regarde par la fenêtre et c’est la jouissance de la saison neuve. Alors quand on allume le poste, le contraste est saisissant. Il y a les Japonais chafouins qui rejettent 11000 tonnes d’eau radioactive, mais pas trop hein, radioactive, dans la mer. Certes, on nous a emmerdé avec du tritium, de l’iode, du césium du bilouthérium 135 et autres cochonneries luminescentes pendant des semaines au moindre pet fumant de la centrale. Fumée blanche, grise ou noire au jour le jour. Ils faisaient quoi à Fukushima ? L’élection d’un pape ? Certes.

Maintenant, on ferme sa gueule sur le contenu exact de cette eau viciée. Probablement la réponse est-elle « un peu de tout ». Et débrouillez-vous avec ça. Nagasaki ne profite jamais comme chantait Sttellla.

Kadhafi s’accroche pire qu’un morpion aux parties. Et elle ne semble pas gagnée, la partie. Une fois de plus les forces militaires invincibles de l’occident tellement supérieur montrent leur supériorité invincible, imparable, inéluctable. Pas possible à élucter quoi. Comme en Afghanistan, en Irak, wouaw !

Par contre, la France est partout. Fallait voir le journal de TF1 hier soir, avec les "panneaux publicitaires" en "relief" et les chiffres en grand sur l’écran pendant les commentaires pour bien faire piger au Français moyen que la Nation ça prend un Grand N comme Nicolas. De Gaulle est revenu dis-donc. Il a rétréci au lavage mais bon. La Grande Nation au Destin Mondial est en marche. La fleur au char d’assaut et la baguette sous le bras. Super Bidochon s’en va en guerre.

Et ils feront comme l’orchestre du Titanic, ils resteront jusqu’à ce que le Gbagbo soit coulé.

Et pendant ce temps en Belgique, le ridicule, non seulement, ne tue plus mais n’intéresse plus personne. Tous les records seront bientôt pulvérisés. Les négociateurs s’enlisent dans l’inaction discrète et personne ne vient les secourir, alors même qu’ils hurlent Léo ! On se toise, on lance des petites phrases, on tape sur la tronche à Laurent, Prince des bébêtes à mémère, on réforme en profondeur la Communauté Française en changeant son nom. Subsidiés, vous allez devoir changer vos logos, fonctionnaires vous allez devoir changer votre papier à en-tête. Magnifique, maintenant que la Communauté Française va s’appeler Fédération Wallonie Bruxelles je sens déjà pousser des ailes à la culture et à l’enseignement. Les budgets vont pleuvoir ! Bon, cela dit, je pense qu’on aurait pu faire des économies en sautant une étape et en appelant ça directement Département d’Ourthe-et-Meuse, mais bon…

Dites m’sieur Sarko, si on imagine une formule trois en un avec la Libye et la Côte d’Ivoire, vous pouvez pas nous faire un prix de gros ? Non non, ne gueulez pas. Songez aux avantages ! Quand le Premier ministre chantera la marseillaise le jour de la fête nationale, on ne nous emmerdera plus pendant 4 ans à nous le repasser en boucle ! Et puis les cons de Wallonie pourront voter Le Pen. Alors que les pauvres, on spolie leur liberté de vote actuellement !

C’est donc le moment de rappeler cette sentence de Desproges : Nous n’avons plus de grand homme mais des petits qui grenouillent et sautillent de droite et de gauche avec une sérénité dans l’incompétence qui force le respect.

 

Et pendant ce temps, dans l’indifférence générale, avril se découvre de tous ses fils, au point qu’on se croirait dans un bar louche de Munich en compagnie de Horst Tapette. Mais que fait le gouvernement ? Bordel à cul de Satan de mes couilles ! Comment ça il fait mumuse avec des F-16 ?

 

P3190124

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lerustre.over-blog.com
  • : Le Rustre est un peu dingue. Il a un avis sur tout bien sûr. Et quel avis ! Il a des mentors bien sûr. Et quels mentors ! Pompon, Rémy Bricka, Roger Tout court, Rika Zaraï, les chevaliers playmobils... C'est dire si l'avis du Rustre est pertinent !
  • Contact

Recherche