Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 13:29

Je vais expérimenter une rusticité inédite : un texte court et sans fioriture sur un vin. Un vin pas du tout simple mais qui va droit au but. Le but, des sensations Z’inédites comme dirait Zidane.

 

Quelques infos pour ceux qui ne connaitraient pas le domaine (décidément, vous n' sortez jamais) en conversion bio.

http://www.domainedecazaban.com/Website%20france/pages/accueil.html

 

Et quelques infos sur les vins et notamment celui-ci qui est un assemblage 50/50 de syrah et de merlot.

http://www.domainedecazaban.com/Website%20france/downloads/pdf_lesvins.pdf

 

Les Petites rangées 2009 du Domaine de Cazaban.

 

 P2070014

Qu’en dire ? Tout d’abord que si le vin est bien rangé, il n’en va pas de même des deux étiquettes. Puisque d’un côté on lit Cabardès et de l’autre Vin de pays des Côtes de Lastours. Bon. Faut se décider mais n’étant pas très psychorigide de ce côté-là (il y a d’autres aspects de ma personnalité beaucoup plus rigides), on ne s’étendra pas plus sur le sujet.

Parce que dans le verre, l’œil ne perce pas le mystère tant la robe est complètement opaque, noire. Le disque trahit un mauve intense.

Le pif expressif, cause et flingue : cassis en gelée, cerise noire bien mûre, épices, côté floral, un petit côté vanillé pour les réminiscences de l’enfance. C’est sudiste, c’est bronzé, c’est beau, c'est élégant.

En bouche, ça ne raconte pas d’histoire tout en poussant la chansonnette. C’est rond en restant léger avec une finale tout en fraîcheur. Certes on ressent un peu d’alcool (mais je suis un difficile si pas une chochotte de ce côté-là), la matière est fluide, désaltérante, sans morceaux.

On peut sans se tromper parler d’un vin fruité et mûr. Cassis, cerise, framboise, violette même. Mais pas que. Puisque le vin est très épicé avec entre autres, du poivre blanc très perceptible sur la finale. Finale qui allonge le vin pendant plus de 10, allez 12 secondes avec une jolie amertume. Les tannins se réveillent alors, fins mais un peu secs.

Le lendemain, le vin est moins musical dans le genre fanfare aromatique mais il reste agréable, facile à boire, facile à aimer, générateur de sourires et de mots d’esprit douteux. La preuve, j’ai écrit l’histoire des oryctéropes en en buvant. Quand je disais douteux…

Et court et pas long le gars ! Pari tenu !

  P2070015

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lerustre.over-blog.com
  • : Le Rustre est un peu dingue. Il a un avis sur tout bien sûr. Et quel avis ! Il a des mentors bien sûr. Et quels mentors ! Pompon, Rémy Bricka, Roger Tout court, Rika Zaraï, les chevaliers playmobils... C'est dire si l'avis du Rustre est pertinent !
  • Contact

Recherche