Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 04:47

 

P4280176 - Copie 

Vous connaissez les vendredis du vin ? Si pas allez ici. Si oui, restez-donc. Le thème choisi par un cousin méchant raisin pour ce vendredi 30 avril ? Les demi-secs.

Ce n’est pas un sujet facile parce que il faut déjà s’entendre sur ce qu’est un demi-sec. Mais, moi qui ne suis pas un demi-sel mais encore moins un démiurge (non ce n’est pas un mec à moitié pressé Jean-Claude), j’aime les demi-secs et Demi Moore mais c’est une autre histoire. Alors courageusement, ces deux dernières semaines, j’ai ouvert trois bouteilles de vins identifiés comme « demi-secs ». Je commente et j’essaie même de rester un peu sérieux !

 

Alors commençons avec deux Montlouis demi-secs, c’est facile, c’est écrit sur la bouteille !

 chenin Mt Louis

 Du ch'nin en septembre du côté de Saint-Martin-le-Beau.

 

Montlouis

Clos Habert Demi-sec 2006

 Domaine François Chidaine bien sûr

 

Ouverte il y a deux semaines, je suis surpris par le relatif manque d’évolution par rapport à ma première bouteille ouverte il y a plus d’un an.

 

Dans la boule de cristal : Une robe pâle à disque et reflets dorés. C’est joli à regarder face au soleil couchant, limpide et lumineux.

 

Dans le cap nasal : Ce n’est pas l’explosion aromatique, loin de là, c’est limite discret, mais c’est vachement gourmand, comme une invitation à gambader dans les vergers en fleurs, nus sous le soleil (oui enfin bon…) : la poire Williams, le miel, la pomme et le tout avec une dimension fraiche, florale.

 

Dans l’antre du dragon : Les arômes sont plus expressif qu’au nez. Toujours le verger : poire, pomme, avec un côté alcoolisé. Ca me rappelle décidément les vins doux que j’ai déjà tiré de ces fruits, du miel aussi. Il y a même une discrète mais élégante touche de pêche. La finale interminable est sur la poire, un peu amère ce qui ne gâche rien. Au niveau structure, si le vin est très rond et même velouté au début, la finale est agréablement fraîche.

 

Le lendemain : Le coing est très présent alors que je ne l’avais pas ressenti hier. Là aussi, c’est sous sa forme « vin de fruit que je le perçois

Impression générale : Il est complexe, frais, aromatique. La structure est plutôt ronde et séveuse mais la finale a gagné en vivacité depuis la première bouteille bue. Un beau vin à mon sens. Chez Chidaine et sur 2006, je continue à préférer les demi-secs aux secs.

 

P4280172

 Fleur de pommier : regardez les étamines, elles sont JAUNES

 

 

Montlouis

Demi-sec 2005

 Domaine Flamand-Delétang (Saint-Martin-Le-Beau)

 

(Faut aller à leur cave creusée dans le tuffeau, ça vaut le détour !)       

  

Dans les yeux d’Aurore (clique man) : Magnifique robe paille pâle à nuance dorée. Elle paraît visqueuse, étincelante, cristalline. Un plaisir.

Le pif : Assez expressif avec de l'orange, une nuance florale, un peu de miel, et même de cire après aération. Une discrète nuance de poire aussi.

Et dans la bouche : Oh là mes gens, pour un peu je serais conquis ! Pour un peu mes convives ne m’en laisseraient pas ! Bel équilibre entre une acidité rafraichissante, limite vive en fin de bouche et une matière suave et veloutée. Un beau demi-sec frais, alerte. Arômes modérés d'agrumes mais surtout une nette et élégante note de noisette qui se prolonge sur la finale vive et citronnée (dans les 10-12 secondes).

Après : le vin s'ouvre encore le lendemain, mais c’est un fond de bouteille qui a survécu ! Les arômes de poires se renforcent. L'équilibre reste intact.

Impression générale : Plutôt gourmand fruité, avec un superbe équilibre (oui, j’insiste). J'aime beaucoup (ça c’est du commentaire éclairé, non ?). L’âme humaine est un funambule. Ce vin-là aussi

 P4280174

 Fleurs de poiriers, les étamines sont rouges ma mignonne...

 

Plus compliqué maintenant : l’Alsace. Entre les vraiment secs plébiscités par les minéralistes et les SGN, il y a de tout : des moelleux (VT), des mous, des quart de sec… J’ai remarqué que chez de bons vignerons, la mention « Vieilles vignes » désigne souvent un vin qui a les caractéristiques d’un demi-sec pour moi : richesse mais acidité bien équilibrante, fruité mûr et dominateur, relative absence d’arômes « rôtis ». Ici encore, deux bouteilles bues à environ 20 mois d’intervalle. Le vin a bien évolué, s’est complexifié.

 

P4280175

 

Riesling Vieilles Vignes 2004

Vincent Stoeffler à Barr    

 

Robe : La paille mûre aux reflets dorés. Comme pour les Montlouis, l’intensité colorante est assez faible.

Le Nez : Expressif voire aromatique. Assez riche : Le fruit de la passion (je vous remets le lien vers Francky Vincent… Naaaan, z’avez eu peur non ?) qui dominait complètement le nez il y a près de deux ans partage l’avant plan avec la cire et le miel, les écorces de citron. Est-il nécessaire de dire que je me régale !

La bouche : Rien à faire, l’équilibre c’est de la balle mes petits amis et là aussi, c’est le pied : Tant qu’il est dans la bouche et même bien après, richesse et acidité bien dosée rendent le vin aérien et drôlement buvable ! Du côté des arômes, on s’éloigne un peu de ce que j’ai écrit il y a quelques lignes, pas de chance pour mes « certitudes » : On ressent bien et bel un léger côté "rôti" avec des agrumes, des fruits exotiques sur lesquels je n’arrive pas à mettre un nom et un net côté raisin sec. La finale bien fraiche est interminable, dépassant la demi-minute.

Lendemain : Avec une bombe pareille comment imaginer un lendemain à la bouteille quand on est trois dessus ?

En résumé, je trouve ça gourmand, long, dense, équilibré buvable MAIS, je trouve que le vin perd en fraicheur avec le temps et glisse vers le moelleux.

 

Bon vendredi, bon week-end, bons amours !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Iris 05/05/2010 13:25



Beau compte rendu sous toutes les couleurs:-)! Pour ne pas être oublié du "président" lors du compte rendue, c'est toujours bien, de lui signaler le lien (URL) vers ton post par émail ou
commentaire sur son article de blog.


Mathieu, en bon résident, va te rajouter à son post, j'en suis sure.


Mais je t'avais tout de suite mis dans la liste des post en lien sur facebook, donc tu n'es pas passé inaperçu, je pense:-).


À la prochaine?


 


vineusement


Iris



le rustre 05/05/2010 13:56



Oui, honte à moi, je me suis contenté d'un lien sur facebook. Mais ne suis-je pas un rustre ?


Je ferai mieux la prochaine fois !


 



Présentation

  • : Le blog de lerustre.over-blog.com
  • : Le Rustre est un peu dingue. Il a un avis sur tout bien sûr. Et quel avis ! Il a des mentors bien sûr. Et quels mentors ! Pompon, Rémy Bricka, Roger Tout court, Rika Zaraï, les chevaliers playmobils... C'est dire si l'avis du Rustre est pertinent !
  • Contact

Recherche