Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 15:54

L’essaim des Saints

 Je ne dois tout de même pas vous faire un dessin ? C’est la Saint-Nicolas aujourd’hui. Bonne fête les tits n’enfants !

Et, non, vils prêtre tripoteurs, ce n’est pas parce que c’est la fête des enfants qu’il faut vous sortir les mains des poches.

J’en profite aussi pour envoyer une pensée émue aux étudiants liégeois qui bravent le froid burno-minimisant pour se pochetroner joyeusement la tronche en ce jour. Je l’ai fait en mon temps, avant qu’on ne tape un anglicisme compliqué dessus. C’est vous dire les dégâts neuronaux que peut faire l’abus d’alcool !

Allez, pour les nostalgiques : la chanson de Saint Nicolas. Ah, ah, ah oui vraiment, Saint Nicolas est dégoûtant !

 

Les mots du jour : la fée Clochette

 

On m’appelle la Fée Clochette.

Y disent que c’est parce que j’ai un gros lot dans la tête.

On m’appelle la Fée Brochette

Parce que je m’enfile toutes les viandes qu’on me prête.

(je ne vous donne pas la référence de ce texte navrant, je crains qu'il ne soit de moi)

Repost 0
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 09:55

L’essaim des Saints

Saint Gérald, mouais, bof ! Saint Cawrdaf c’est l’embardée ? Et bien non, je m’a trompé comme dirait Saint Gouri et qui était drôlement aware comme disait Saint Lucide.

 

Action spéciale Mettez le contact !

 Voyez donc le Bon Manu dans ses œuvres : hop, petit entrechat, et paf, grand écart

Bardaf, c’est l’embardée.

 

Bon appétit si vous passez à table.

Repost 0
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 13:52

 

L’essaim des Saints

Aahhh Sainte Barbe. Contrairement à ce que vous pourriez croire vils cercopithèques machistes Barbe n’était ni ennuyeuse, ni velue des pattes (vous remarquerez mon politically correct, j’aurais pu insinuer Portugaise, mais je ne l’entends pas de cette oreille. Le temps des valises en cartons est fini). Au contraire, Barbe pétait le feu, était tout feu tout femme. Ce n’est pas de l’humour artificiel mais un feu d’artifice de mauvais jeux de mots.

Puis, c’est la Saint Sol qui était meunier et la Sainte Bertoaire, que je cite uniquement afin d’inciter les futurs parents à utiliser ce charmant et rare prénom plutôt que Jennifer ou Allison.

 

Les mots du jour.

Du JCVD, ça vous dit ? Non ? Tant pis.

 "L'être humain a tellement l'habitude de parler et de regarder, temps en temps les gens qui sont aveugles sont plus awares que les gens qui voillent, parce qu'ils sont obligés de sentir les sensations, les gens qu'ils aiment pas, qu'ils aiment bien, et les objets qui sont, et on est aware."

"Moi, Adam et Ève, j'y crois plus tu vois, parce que je suis pas un idiot : la pomme, ça peut pas être mauvais, c'est plein de pectine..."

"Le Cycle... le cycle du cosmos dans la vie... c'est une grande roue. Qui est faite de... choses, de moments, de "feelings"... et la vérité, c'est qu'il n'y a pas de vérité; la vérité, c'est qu'il faut trouver sa propre vérité. Ma vérité à moi? Comment veux-tu que je te parle de cette manière? Tu m'aurais parlé il y a cinq ans, ou bien il y a trois ans, ou il y a six mois! Ou hier... ou demain... Tu m'aurais parlé de cette manière, j'aurais pas pu te répondre de cette façon. Et grâce à ma propre vérité (dont je n'ai pas encore la réponse de la vérité), je peux te parler d'une manière plus sophistiquée. Il y a un an, je t'aurais parlé de mes muscles. De combien je mange le matin, combien je suis beau et combien je suis fort, je suis le meilleur... Mais en vérité, il n'y a pas de meilleur! En vérité, il y a chacun soi-même!"

Jean-Claude Van Damme, qu’on ne voit décidément pas assez dans tous ces talk show à la Française où il y a plus de chroniqueurs et de philosophes à mi-temps que d’invités.

Repost 0
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 08:21

 

L’essaim des Saints 

Saint François-Xavier, ça va encore. Mais Bienheureux Jean Népomucène de Tschiderer von Gleifheim qui fut évêque de Trente au 19ème siècle, ah non alors !

 

Les mots du jour.

Quelques citations… y avait longtemps. Et d’un maître philosophe en plus… JCVD, laisse ton esprit m’habiter !

 

"J'adore les cacahuètes. Tu bois une bière et tu en as marre du gout. Alors tu manges des cacahuètes. Les cacahuètes c'est doux et salé, fort et tendre, comme une femme. Manger des cacahuètes, it's a really strong feeling. Et après tu as de nouveau envie de boire de la bière. Les cacahuètes c'est le mouvement perpétuel à la portée de l'homme."

 

"Mes autres prénoms sont Camille et François. J'aime bien Camille, non ? Ca fait "old fashion", tu trouves pas ? Ca respire le meuble de Provence !"

 

"La vie c'est quelque chose de très fort et de très beau.... La vie appartient a tous les vivants. It's both a dream and a feeling. C'est être ce que nous ne sommes pas sans le rester. La vie c'est mourir aussi....Et mourir c'est vraiment strong...c'est rester en vie au delà de la mort...Tous ceux qui sont morts n'ignorent pas de le savoir."

 

Jean-Claude… tu es strong !

Repost 0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 12:15

Avec toutes mes bêtises quotidiennes, j'ai moins de temps à consacrer à de jolis articles de fond pleins de photos. Je vais essayer de compenser avec quelques articles qui feront la part belle à l'image. Je vous livre donc les plus jolies visions que m'ont procurées mes balades hasardeuses ces derniers temps...

 

Toutes ces photos ont été prises, non pas chez les Lapons, mais bien au coeur de la Hesbaye. La plupart ont été prises sur la zone naturelle de Grand Axhe, près de Waremme. Tout cela pour vous dire que la beauté est à vos portes. Pas besoin d'un avion pour ça. des pieds suffisent.

 

Par pitié, si vous voulez en utiliser une, n'oubliez pas de citer mon blog ! Merci.

 

Cristaux

 

 

Img0006 e5a

 

 

Img0008 e7a

 

 

Allée saule têtard rue de Prâle

 

Img0010 e9a

 

Img0013 e12a

 

Img0019 e18a

 

Img0017 e16a

 

Img0022 e21a

 

Massettes (mare en haricot)

Repost 0
Published by le rustre - dans Chroniques rustiques
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 07:58

 

L’essaim des Saints

Bon, c’est la Sainte Bibiane et la Sainte Aurélie, ce qui est très sympathique, mais que voulez-vous que je vous dise ?

Ben rien.

Quand je regarde dehors, je trouve que pour un mois de juillet, ce mois de décembre commence fort froidement.

 

L’aigreur du jour

L’aigreur n’en est pas une et aujourd‘hui elle n’est pas de moi mais de Johanne Montay de la RTBF, c’est ici, sur ce fil d’actualité décalé à la mode de facebook. Un résumé de l’actualité belge régulièrement mis à jour.

 

Repost 0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 07:19

 

L’essaim des Saints

 

Saint Eloi. Je ne sais pas pour la France mais en Belgique, Saint Eloi rime souvent avec beuverie dans les entreprises. Oui, je sais, ça ne rime pas vraiment, c’est une expression. Je me souviens de mes années universitaires, des jours de Saint Eloi où le personnel technique buvait un verre… enfin un… Mais les temps ont changé. C’est sobre que vous vous tuerez sur nos routes. La marée chaussée de bottes veille.

C’est de nouveau la Saint Philarète, de maquereau cette fois, hilarant de la Baltique non ? Quant à Saint Olympiade, il est disqualifié. Fallait pas dire bonjour au pharmacien. Enfin, je ne cache pas que la seule mention de Saint Procule m’avance vers un grand plaisir.

Moins drôle, c’est la Saint Ilère de Mende ou Hilaire ou Chély en langage local.

C’est un ancien Évêque de Mende contemporain de sainte Enimie, abbesse en Gévaudan.  Et en ce temps de frimas, je ne peux m’empêcher de penser à Saint Chély du Tarn et aux solitudes caussenardes de mas Saint Chély.

 Photo33

 

Rétro rustre :

Passons quelques billets "brèves de comptoir" dont l’imbécillité et la grossièreté justifient mon anonymat pour relire le premier article de la série "du pinard dans les artères".

Enfin passons… mais n’oublions pas, tout de même que

 

"Quand tu as la tête dans le cul, comment veux-tu ne pas avoir mauvaise haleine ?"

 

Je relis ce billet, daté du 23 février, du pinard dans les artères. Je ne change pas d’un iota ce que j’y ai écris. J’ajoute que l’agressivité, les bagarres de chapelles incessantes m’en distancient chaque jour un peu plus de ce monde de passionnés du vin. Heureusement, il y a la blogosphère vinique… festive et pas sérieuse (enfin la plupart du temps). Lisez donc le CR des derniers VdV par Eva Robineau du site OENOS… Magnifique... et la synthèse et les billets des blogueurs.

Repost 0
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 14:52

 

L’essaim des Saints

 

Bonne fête aux André. Bonne fête également à ceux qui ont pour patronyme original Tugdual, Frumance, Miroclès ou Zozime. Et puis, il y en a qui appellent leur gosse Kévin !

 

L’aigreur du jour : petite visite au café du commerce

 

Bonne fête donc à André Flahaut, notre ancien Grand Chef des forces désarmantes, qui ferait bien de ménager sa santé plutôt que d’aller s’exciter sur les plateaux télé (en branché, on appelle ça un clash. Tapez clash sur gogol et vous verrez combien ça attire les gens, j'espère d'ailleurs odieusement -ou audiencement- en profiter). Bonnes parties de luge aux enfants. Bonne chance aux sans-abris divers. Bonne indigestion aux sept nains qui interminablement négocient la sauce à laquelle manger Blanche-Neige.

A ce propos, hier lors de l’émission "Belgique où vas-tu ?" (question à laquelle personne n’a osé répondre : "là où le Roi va à pied ", expression idiote parce qu’au fond personne ne sait s’il va réellement sur le trône à pied. Elles sont peut-être au fond du Parc de Laeken les gogues, ou dans les serres, dans une petite cabane avec une porte trouée, non pas d’un cœur, mais d’une petite couronne). Lors de cette Xième émission de la RTBF sur l’avenir de notre confetti national donc, une question intéressante a été posée plusieurs fois par les téléspectateurs, que l’abus de chaines privées rend décidément oublieux :

"Au lieu de discuter entre vous sans rien nous dire, vils politiciens, pourquoi ne pas réaliser un referendum pour savoir ce que le brave Peup’ y pense ?"

La réponse est pourtant simple et le Rustre, toujours prêt, tel un scout youkaïdiaïda, à rendre service y répond.

Ben oui au fait pourquoi pas un bon référendoume ? La réponse est simple mes chers concitoyens… Parce que vous êtes des cons !

Et qu’en plus ce que vous pensez, on s’en fout royalement ! Si on vous écoutait vraiment, ça fait longtemps que le Vlaams belang ferait la loi en Flandres. Et d’ailleurs, c’est pas les fachos au pouvoir mais la NVA, ce qui n’est pas vraiment mieux pour notre avenir. Et tout ça grâce à qui ? Pas au Saint-Esprit, mais au bon peup’ de Flandres. Et encore, en partie parce Bart il s’en tire vachement bien dans les jeux du genre "Question pour un Champignon."

Et chez les Wallons, c’est pas beaucoup mieux.

On a beau lui attacher toutes les casseroles imaginables au cul, c’est toujours le PS qui sort en premier ! On a beau mettre sur la table tous les enjeux écologiques, économiques du futur, rien ne change. C’est dire si vous êtes des cons !

Notez, je ne suis pas plus intelligent que vous, ça fait des années que je vote écolo, tout en sachant bien que ça ne fera rien avancer grâce à notre système à la proportionnelle qui permet à tous les partis politiques de toujours gagner les élections tout en les perdant puisque dans le programme de compromis(sions) qui en résulte, il y a toujours bien un bouc émissaire pour se prendre les tomates dans la tronche et qu’en général le bouc est vert. On s’en fout de toute façon, on met les noms dans un chapeau et on tire au sort après les urnes. Ce qui fait que malgré que le MR soit le deuxième parti wallon en nombre de votes, et bien que je n’aime ni la couleur bleue, ni leurs idées, les libéraux se retrouvent dans l’opposition.

Et après, le bon peuple, il voudrait encore qu’on lui donne le choix. Alors que les sondages donnent comme résultats possible d’élections encore plus de PS et plus de NVA ?

Des nèfles oui ! Non, laissons se faire des cheveux blancs à nos élus. Pour une fois…

Et puis, sans vouloir paraître pessimiste. Scission ou pas, confédéralisation ou pas, appauvrissement wallon ou pas. A la fin des fins, il y aura toujours 25 milliards de bonnes raisons de nous en prendre plein la tronche.

 

Rétro-rustre

 

2010 : le futur est définitivement derrière nous. Souhaiter la bonne année un 12 février, c’est assez rustique. Nous y apprenons que le rustre ne croit pas au futur mais surtout que :

 

"Les mers avancent, les glaciers reculent, l’ours blanc crève sur son monticule. "

 

Bon sang, quel visionnaire ce rustre ! Parce que 10 mois plus tard, le futur est toujours aussi loin derrière et l’ours blanc n’a pas de passeport pour Cancun. Et il neige toujours sur la Belgique, ce qui fait dire à mon voisin que "LEUR réchauffement climatique, c’est que des COUILLES ! T’as vu par la fenêtre ? Si ça se réchauffe , je veux bien des glaçons dans mon caleçon  !" C'est un poète mon voisin.

Je comprends dès lors le choix de Cancun pour la Grande Réunion de la Dernière Chance. Faire ça dans le Jura, les Vosges ou à Bastogne, ça fait tout de suite moins crédible.

Repost 0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 07:26

 

L’essaim des Saints.

 

C’est la Saint Saturnin. Comment s’étonner dès lors qu’il fasse un froid de canard ?

C’est aussi la Sainte Illuminée… mais c’est un peu un pléonasme non ? Et puis, c’est la Saint Pityroun, déjà drôle en soi tant cela nous évoque le soldat Pitivier. Mais lorsqu’on sait qu’on trouve aussi la graphie Peteroum… on se prend à rêver de cassoulet. Bon je sais, c’est pas fin. Mais moi un mec qui aurait déclaré au groupe d'ascètes qu’il illuminait de sa pensée : "Pour être délivré du démon, il faut d'abord délivrer notre cœur des passions", en d’autres termes "emmerde toi et le paradis tu atteindras", ben un gars comme ça ne me donne pas envie de faire dans la finesse.

Passons… au dicton

"Froid de canard en novembre, foie de canard en décembre".

 

L’aigreur du jour.

Réjouissons nous de la fin d’année qui approche avec son cortège illuminé de festivités, de marchés de Noel, de réunions d’amis emmitouflés autour d’un bon vin chaud. Nous allons retrouver les joies simples et vraies de notre enfance, le cœur revigoré par la présence de ceux qui nous sont chers : le sapin, ses boules et guirlandes, la crèche et la branche de gui. Cette si belle période de paix et d’amour, où nous nous retrouvons autour d’une flambée réparatrice, autour de mets rares et roboratifs tandis que dans la campagne, l’hiver étend son grand manteau blanc immaculé sur les corps définitivement refroidis des clodos sous des carton endormis.

 

Rétro-Rustre.

La fin d’année approche et c’est l’heure des bilans. Et puis, disons-le, j’ai la flemme. Et puis, il faut au moins passer deux fois sur la puissance effarante de mon génie créateur pour en comprendre toutes les subtilités. Et enfin, faire une sorte de rétrospective de ma carrière fulgurante de blogueur à la manière des vrais artistes, ça me rend toute excitée (à ceux qui s'étonneraient de ce brusque changement de sexe, je répondrai que je fais ce que je veux). Bref, à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 31, ce sera rétro-rustre : ou comment tenter de dire de nouvelles conneries à partir de vieilles.

Et aujourd’hui, c’est avec une larme que j’exhume mon premier billet,

le 11 février 2010. Me, Myself and I.

Ca dit tout. Et au vu de certains commentaires, il y en a qui n’ont pas tout lu !

J’y avais promis de vous raconter l’histoire du hérisson et du munster. Et bien voilà. Lors d’un séjour sous tente à Metzeral, en Alsace, j’avais stocké du munster et du sauciflard sous l’auvent. La première nuit un boucan de tous les diables nous réveille. Sans doute un chien qui passe près de nous en reniflant. Le lendemain matin, disparition de mon munster, dont je retrouve l’emballage explosé et léché partout dans le camping. Deuxième nuit. Nouveau vacarme. Paf ! Lampe braquée sous l’auvent et c’est là que je coince le coupable : un hérisson en train de se barrer avec le sauciflard… Il n’était pas mauvais cuit sous la cendre le bougre…

Hum… l’histoire est vraie, sauf pour le dénouement, évidemment. Odile, si vous me lisez encore…

Repost 0
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 11:45

 

L’essaim des Saints

Saint Jacques de la Marche, normal quand tu vas à Compostelle...

Sainte Catherine rebelotte, Labouré, pardon, une bourguigonne du 19ème qui en a abusé, des produits de son pays, au point de voir la Vierge.

Normal que Catherine Labouré, faut bien que le bois prenne racine.

 

L’aigreur du dimanche.

Il est temps d’apporter une réponse à notre opération Un pull pour Léo.

Le but est de trouver un truc moins neuneu que "T’es toute nue sous ton POULL, y a la rue qu’est maboule" de Léo Ferre. Bon nul n’est parfait hein. Tenez, Jacques Brel était bien gentil mais quand il chantait "le plat Pays qui est le mien", il aurait bien fait de prendre sa bagnole et de se faire la N4 de Bruxelles à Arlon, il l’aurait vu tiens, le Plat pays. Flamind des gattes va !

Bon et donc, nous avons

Tu es toute nue sous ta blouse, y a la rue qu’à un coup d’ blues ou y a la rue qui fait une bouse mais c’est pas réaliste.

T’es toute nue sous ton pantalon et ça fait fondre les glaçons

T’es toute nue sans ta culotte et ça, ça vaut toutes les bouillottes

Sinon, on peut garder pull…

T’es toute nue sous ton pull, y a la rue qui t’…

Non ! Ca, c’est un mauvais exemple.

 

Et pour manger complet

Il est évident que nous sommes loin des VdV rock 'n roll !

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de lerustre.over-blog.com
  • : Le Rustre est un peu dingue. Il a un avis sur tout bien sûr. Et quel avis ! Il a des mentors bien sûr. Et quels mentors ! Pompon, Rémy Bricka, Roger Tout court, Rika Zaraï, les chevaliers playmobils... C'est dire si l'avis du Rustre est pertinent !
  • Contact

Recherche