Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 13:02

L’essaim des Saintes

Faisons leur fête à Trois filles : Jacqueline, Joséphine, Quinte. Non, je ne vous parlerai pas de mon aversion pour les mièvreries grotesques de Mimi Mathy.

Bien qu’il faudra dire un jour aux scénaristes français et belges de séries télévisées  que connerie, ça prend deux n, que téléphoné ça en prend un seul, que prévisible n’en prend pas, nian-nian, je sais pas trop  et que barbant en retrouve un. N’empêche que les trois mêmes scénarii en boucle sur Julie Lescaut, les Cordier et Navarrin pendant des années, c’était déjà limite. Mais avoir vitrifié Louis la Brocante, alors là, pardon… C’est…

Parlons plutôt de Sainte Quinte. Cette sainte tuberculeuse avait une mauvaise toux. Ce qui ne signifie pas que je la traite de patate bonne à rien. Alors, elle s’en alla prier Saint Patrick qui cassait des voies dans les parages. Elle pria donc Patrick ce qui lui fut fort pratique puisqu’elle tira la floche du carrousel de la vie et fut guérie. Elle se fit dés lors appeler Quinte floche en l’honneur du Patrick. Elle est encore vénérée aujourd’hui à Toux dans le Poitou et à Toul. C’est Sainte Quinte de Toul.

Car en vérité je vous le dis un tubercule mauvais à tout est-il une patate bonne à rien ? Et je ne vous parle pas de Marine Le Pen qui est Aryenne.

 

Petite note de service.

Une fois n’est pas coutume, j’insère ici une petite page d’autopromotion à l’attention des courageux qui me lisent régulièrement. Oyez, oyez, je vais tenter de mettre de l’ordre dans les almanachs afin de donner une régularité à certaines rubriques.

Ainsi au fil  des jours de la semaine vous trouverez dorénavant…

Le lundi : L’aigreur belge du jour : crise éternelle et florilège des tracasseries procédurières de la connerie humaine.

Le mardi : L’aigreur aigre du jour sur tous les sujets possibles et imaginables, surtout si c’est sans queue ni tête.

Le mercredi : le jour du blog, du site mis à l’honneur.

Le jeudi : Ce 10 février, mon blog aura un an. Pour marquer le coup et après avoir fouillé le tréfonds de mon marasme intérieur, je vous livrerai la Première Encyclopédie du micro savoir, en direct de la faculté. Tout ce que vous avez toujours voulu ignorer sans oser ne rien dire, enfin à votre portée.

Le vendredi : Le jour des citations, petites phrases, dictons et autres mots du jour. Mais aussi la fin de la semaine où tout, surtout le pire, peut arriver.

Le samedi : jour où personne ne me lit sera idéal pour mettre en exergue les pires conneries déballées sur ce blog depuis sa création.

Le dimanche : jour du seigneur et du repas de famille, c’est l’occasion de quelques découvertes musicales et imagières allant de l’incongru au franchement vomitif.

Repost 0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 15:43

L’essaim des saints.

J’avoue que certains jours, il est difficile d’alimenter cette rubrique quand on ne vous sert que des Saintes Véronique (oui je sais, mais loin de moi ces facilités), Sainte Bérénice, Sainte Eugénie, Sainte Agathe ou encore Sainte Dorothée. Quoique, là pour illustrer le propos, sadique, implacable, je pourrais vous infliger ceci :

 

 

 

Désolé, le coup est parti tout seul.

Et du côté des hommes, Je ne m’entiche guère de Saint Eutiche, Saint Vulgis, je trouve ça banal.  Saint Gaston attend un coup de fil.

Heureusement, il y a Saint Agricole et là évidemment… je citerais Jacques Brel dans l'aventure, c'est l'aventure :

"J'vis de terre et d' bêtes, j'agricule quoi !"

 

Dicton.

"Quand en février de la crise belge tu trouves la solution. Crie Eugénie comme un couillon."

Cela dit crie au génie, cryogénie… ce n’est pas le moment de mettre nos problèmes au frigo. Verhofstadt l’avait fait et résultat, on l’a oublié et la date de péremption est dépassée !

 

L’aigreur du jour : le point sur la situation belge (bis)

Bon, cette fois, concentration ; je vous fais le point sur la situation du pays. Situation qui est moins grave que … désespérée. C’est que le Pays et son personnel politique sont malades. Si, si, je l’ai entendu à la radio : Didier Reynders consulte et Yves Leterme accompagné de tout son gouvernement a la courante. C'est-à-dire que toutes affaires cessantes il doit s’attacher au cabinet.

C’est dire.

Et pourtant, tout cela est bien complexe. Il n’y a qu’à écouter le concours national (c’est encore une matière fécale fédérale) de langue de bois du dimanche sur la rtbfeu, qui est au discours politique ce que la sculpture à la tronçonneuse est à l’ébénisterie d'art.

Si j’ai bien compris, quoique un peu dans le désordre...

Le nouvel informateur doit mettre ses parties sur la table afin d’éviter qu’on élargisse les bruxellois par derrière à l’insu de leur plein gré. Cela permettrait une reprise des relations contre-nature d’un coq avec un lion.

A y est ? J’ai tout bon ? Comment ça, peut-être pas ?

Ooooohhhh dommage Eliane !

N’empêche qu’avec tout ça, il se pourrait bien que le 30 février soit décisif pour la venue de mars cette année. Mais…. Que fait le gouvernement ?

 

Repost 0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 17:31

L’essaim des Saints.

C’est la Saint Blaise et il est toujours aussi foutrement difficile de trouver une vidéo intéressante de Blèze sur le net. Quelle tristesse. Saint Anschaire, on me l’a dit, était un vendu. Quant à Saint Célerin, c’était assurément une grosse légume, du genre à te mettre à sa botte.

 

Un grand résumé de la situation en Belgique.

 

Alors si j’ai bien tout compris, le roi a désigné un nouvel informateur.

Il parait que dans la police, on appelle ça un indic, ou un cousin. Ca me fait penser à un film avec Timsit. Mon cousin, lui, dévorait à pleines poignées des vers de terre dodus et ventrus dont il faisait couler le jus par les commissures des lèvres avant de gober le magma infâme à grands renforts de grimaces gourmandes un peu surjouées. Ah, les lombrics ! Le simple fait de les évoquer me donne des envies de printemps, de terre amoureuse et odorante qu’on retourne au soleil timide mais si primesautier d’avril en culottes courtes. Et l’ouvrage terminé, on s’en va boire une bière glacée non sans une arrière pensée politique et patriote au déshonneur de tant de savoir-faire désormais aux mains d’un actionnariat cosmopolite pour lequel le pain de Sucre ou l’Atomium ne valent ni une messe ni un ciboire, pourvu que les dividendes rentrent.

Un nouvel informateur qui n’est autre que Didier Reynders, dont la mission…

Mission en voilà un film dont la superbe musique, signée Ennio Morricone me donne immanquablement des envies de vastes randonnées, les cheveux au vent, l'âme au soleil et les burnes irritées, sur les crêtes esseulées des Vosges ou sous les frondaisons moites des forêts lorraines riant à la corolle délicate des Ancolies du beau juin. Que ne donnerais-je pas pour me trouver en bordure du Lindre à siroter un gris de Marsal et à dévorer goulûment une part de quiche accompagnée d’une salade insolemment vinaigrée.

Une mission difficile assurément et… Oh et puis merde, on s’en fout !

Repost 0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 16:37

 

L'essaim des Saints

Saint Théophane. Comme la rose un soir de triste brume, je suppose. Mais non…  Théophane, pour ceux qui ne changent jamais le contenu de la friteuse et sont donc adeptes de la Grèce Antique, c’est "la présence lumineuse de Dieu". Tout un programme donc. Outre le fait que ça doit économiser l’énergie et que donc c’est bon pour la planète, je plains quand même la femme à Théophane qui doit avoir du mal à dormir la nuit.  Saint Floscule, quant à lui est célèbre pour ce dicton populaire

"Si tu avances à la Saint Floscule, comment veux tu que la vase flocule ? "

Allez va, à vos crêpes tous et toutes. Une tradition ça se respecte. Et en l'honneur de tous les désespérés du monde, je me la flamberai au rhum brun. Ma crêpe... Je veux dire. Non mais.

 

L’aigreur du jour

Mon cousin Roger me demande de lui permettre une carte blanche sur mon blog. Il veut nous dire son sentiment quant aux révolutions qui secouent la Tunisie et l’Egypte. Roger à toi. Tu veux encore un muscadet pendant que tu écris ?

"Bonjour, je trouve les révolutions qui se passent maintenant en Tunisie et en Egypte scandaleuses !  Ca me file la gerbe de voir tous les cocos de la planète se réjouir de l’avancée de la démocratie et patati et patata. Mon cul oui ! Est-ce qu’ils ont pensé à nous ces cons là ? A moi et à ma femme Georgette je veux dire ? Ca fait dix ans qu’on va en vacances dans ces pays-là. Une année la Tunisie, une année les pyramides. Les sanitaires sont propres. C’est pas cher, on bouffe bien. Les frites sont acceptables. Le steack plutôt tendre. Et puis, y vont se plaindre d’avoir faim là les… enfin j’me comprends. Ingrats !

Mais voilà, je n’ai qu’un modeste salaire moi. Et dans ces pays là, au moins, ça mouftait pas. Et ça te raquait pas question prix. Qu’est-ce qui va se passer maintenant qu’y t’ont pris des goûts de liberté ces gens là ? Hé ben comme partout, ça va te prendre des goûts de luxe comme partout et pis qui c’est qui va l’avoir dans le baba, c’est bibi. C’est dégueulasse. Mais de quoi y se plaignent ces gens là ? Ils ont le soleil, les paysages, la mer pas loin. Mais non ! Ils râlent. Veulent du boulot… ben qui se sortent les doigts du cul et qu’ils en cherchent ! Moi, je peux vous le dire, quand je pars là-bas en all-inclusive, des malheureux, j’en vois pas beaucoup hein. Pffff… jamais contents ces gars là.

Enfin je dis ça, mais tant pis pour eux hein, si les prix augmentent, il paraît qu’il y a de bonnes offres sur Cuba pour le moment."

Heu… merci Roger. Mais je me demande si j’aurais du…

Evidemment, Roger n’existe pas mais… je ne fais ici que reporter une conversation à peine déformée entendue hier dans un commerce. Magnifique. Et triste à la fois. Y a pas à dire, quand ils partent, on dirait qu’ils reviennent…

Cela dit Roger, ma couille, tu as encore le choix pour aller t’éclater à bon marché chez des mecs qui mouftent pas et qui bossent pour pas grand chose. Mon pessimisme me dit même que révolution ou pas... ben les salaires, comment dire ?

Repost 0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 11:11

 

Pas d’almanach depuis samedi pour une cause tout à fait recevable : Flemme et belles journées à boire, rire, manger avec des amis. Puis à bosser. Quand même… et pas à n’importe quoi : à sauver le pays (voir ses dessous). N'hésitez pas à cliquer les liens, pourvu qu'ils fonctionnent, ça les resserrera.

 

L’essaim des Saints

Saint Marcel. Un Saint glé, sans aucun doute. Saint Abraham le Perse, preuve qu’on peut concilier l’inconciliable.  Je m’en voudrais pourtant de ne pas rappeler que dimanche c’était la Sainte Martine, Vierge et martyre en 226 à Rome. Je ne pouvais quand même pas rater ça

 

38308 450287491162 56796686162 6601882 5319392 n

 

38859 452903111162 56796686162 6671205 5848390 n

Saint Jean Chrysostome est l’occasion de rendre hommage à Yvan-Chrysostome Dolto qui préféra se faire nommer Carlos et on le comprend. Hommage mais a trop quand même

Et en ce mardi, nous fêtons pêle-mêle Brigitte, Félicité, Perpétue et Crewenna.  Pêle-mêle en plus. Chaud, dégueulasse. Il Cavaliere me promet d’ores et déjà une visite officielle sur le blog. Qu’il fasse gaffe.

Aujourd’hui c’est aussi la Saint Ours, un Irlandais qui a évangélisé le Val d’Aoste au 6ème siècle, Saint Ours, les sauvages montagnards… tout un programme. Fais gaffe Silvio !

N'empêche, Ours comme prénom, c'est... comment dire ?

 Saint Agrève : Camarades, Sur cette plage les yeux dans l’eau. Première revendication : qu’on accepte toutes nos revendications !

Sainte Cinnie de Capri je suppose. Quant à Sainte Galle, elle dé chêne les passions en France. Moi, ça me file des croutes !

 

L’aigreur du jour : Comment j’é Sauver la Belgik !

La Belgique est un pot de cornichons. Elle n’est pas aussi verte mais  aussi aigre.  L’homme aux notes homonymes a démissionné. Le Roi consulte (et quand on consulte, c’est qu’on est malade). Les politiciens racontent sans cesse les mêmes conneries. Bart a encore des idées alors qu’il les flingue toutes depuis 7 mois. Di Rupo se croit en guerre et avec des accents Gaulliens demande un gouvernement d’Union nationale. Les bleus frétillent de la queue parce qu’on fait enfin appel à eux.

Et pendant ce temps là, dimanche midi sur la rtbf, il y a Pierre Kroll, dessinateur et humoriste, qui en appelle à ce que les choses bougent, qu’on vote, quitte à ce qu’il y ait deux ou trois morts devant le 16, rue de la Loi.

Non mais on rêve là. Je rappelle quand même que chez nous question immolation, le prix des carburants est bien trop dispendieux et que le Belge est rétif à la flamme, au gourdin et à la balle. C’est qu’il est têtu et peu coopératif le bougre ! Et juste une question, les morts, on les choisit chez qui ? Parmi des gens que connaît Pierre Kroll ?

Non, il faut que les choses bougent, certes, mais nous ne nous en tireront pas seuls. Il nous faut de l’aide. Ce qu’il faut pour sauver la Belgique, c’est un super-héros.

Pour le moment, le seul super-héros qui  tienne encore le pays à bout de bras tel Atlas le globe sur les épaules, c’est Albert II. Mais bon, il trouve que ça commence à bien faire et qu’il a passé l’âge.

Pourtant ce n’est pas faute d’avoir contacté des super-héros : Super man, Bartman, Elio l’épicier, Indianna Joelle (in Indianna Joelle and the last crusade against the flamoutch barakis), Fritz Mosselman (peu connu mais un authentique héros brusselaire). Bartman a bien fait un clip mais ça n’a pas marché.

L’était mignon Bart quand il était petit non ?

Bref, alors que les cruels cyborgs flamingants sillonnaient les décombres fumantes des rues dévastées de Charleroi, écrasant les crânes wallons et chantant "et j’ai crié, crié hé, Sarah Connor, pour qu’elle revienne", tout semblait perdu.

Tout ? Non ! Car le Rustre, bientôt promu au titre de Grand Chevalier de l’ordre de Laspalès de la Nation a enfin mis la main sur le héros que le Pays attend. Je dois d’ailleurs vous laisser car je suis attendu en audience à Laeken. Laurent sera là et il y aura des chauds cervelas. Je ne voudrais pas arriver en retard.

Mais, chers lecteurs, en exclusivité mondiale et en direct du Frigo Palace, je vous dévoile dès maintenant le Sauveur de la Nation… Léguman !

En Hommage à Roland Topor.

Même si la Belgique est un plaisir et doit le rester, je dois vous faire part d’une triste nouvelle : le décès, hier soir vers minuit, du mois de janvier, terrassé par une attaque foudroyante de février. Mais que fait donc le gouvernement, boudiou de Saint Queue de godferdrich ?

Repost 0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 08:20

L’essaim des Saints

Saint Gildasun blog. Bon vous vous attendiez peut-être à deux pâtés et trois averses, mais non, ce sont les bouteilles de Maigremont !

Saint Sulpice : j’aime mangé épicé mais jamais les deux en même temps. Saint Aphraate de Perse était il parent avec Julien, avec Yasser ou était-il juste un tigre de peupier ? Je reconnais néanmoins que celle-là vient de loin et dénote un esprit torturé.

Quant à la pauvre Sainte Blath de Kildare, elle finit martyrisée par une tapette…

 

Les mots du jour…

 

... Sont de moi, vous allez tout de suite vous en rendre compte.

Vie des animaux : L’éléphant barrit. Et depuis des siècles, les cruels chasseur d’ivoire anglais, eux qui tuent pour cet autre or blanc, ont l’habitude  de picoler quand le pachyderme hurle dans le soir. On dit « Quand Barry White, c’est la soul ».

 

J'ai honte. Je vais m'exiler sur Bora-Bora avec Yéwéné-Yéwéné pour cultiver le pili-pili.

Repost 0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 11:58

L’essaim des Saints

Passons vite Saint Thomas d’Aquin.  Moins Saint Isaac qui nous rappelle que les apparences et les exclusions sont ridicules. Et attendons les textes des Vendredis du Vins proposés par les divers blogueurs du vin. 

 

Les mots du jours

C’est déjà le centième almanach. Les mots , je les laisse à Paul Hermant, chroniqueur sur la RTBF.

Un jour à rêver debout

On me trouvera bien pessimiste… C'est que mon pays est à l'agonie. C'est con mais finalement, j'y tenais à ce petit pays de gens calmes. Il y a des jours comme ça. La semaine prochaine, on va refaire les peintures, couleurs de joie.

 

Petite chronique de la tracasserie ordinaire belge

Cela s’est passé en septembre, lors d’un concert de Peter Gabriel à Forest National. Lisez : ahurissant, triste. Ca ne me donne pas la frite.

Repost 0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 07:40

 

L’essaim des saints

Sainte Angèle et Sainte Candida, que de pureté et de naïveté en ce jour. Mais toute cette ferveur n’est rien si on songe à Sainte Dévote, martyre Corse (morte en 304) et patronne de la Principauté de Monaco. Tout un programme.

Dites… psssstt, messire le Roi des Belges. Oh, Albert ! Vous avez pensé, question rattachement, à Monaco. La moitié des sportifs belges habite déjà là-bas, alors…

 

L’aigreur du jour

Je vous le dis comme je le pense : si fin 2009 je voyais le futur comme une bourbeuse stagnation dans le présent, je vois 2011 comme une scandaleuse régression du futur dans le passé le plus lointain et le plus noir. Ce n’était certes pas mieux avant, mais bordel, on pourrait quand même faire en sorte, intelligents êtres modernes que nous sommes que ce soit mieux demain. Et je suis en colère. Et je suis triste.

Parce que disons-le sans ambages, 2010 a été une année de merde. Une grosse année de merde. 2011 risque d’être pire.

2010, une année record pour la violence et la récurrence des catastrophes naturelles, pour la fonte des glaciers, pour les températures extrêmes.

Une année où tout le monde a déjà oublié comment en 2008, l’avarice rapace d’une minorité a appauvri une majorité. Cons que nous sommes de ne pas aller foutre un gnon à nos ministres des finances qui la main sur le cœur, ou au moins sur le veston, nous disent qu’il fallait sauver les emplois et les petits épargnants. Oubliant toutes leurs paroles volatiles de réformes et de renouveau. N’osant pas nous dire qu’en vrai, ils ne peuvent rien faire. Le pouvoir est ailleurs depuis longtemps.

Ah mais j’oubliais, 2010 est aussi l’année où, pointant comme un étron au milieu du gazon, s’est faite l’idée ferme et définitive que les mecs un peu de gauche (la vraie, pas la poufiasse maquillée qui t’offre des roses) étaient soit des idéalistes, soit des « chantres de la mieux et de la bien pensance ». Parce que maintenant, les réacs parfois un peu fachos aux entournures, ce seraient les derniers progressistes. Et les conservateurs rances les novateurs. Toujours cette problématique de l’avance et du recul.  Et évidemment, je suis un poujadiste. On nous l’a bien expliqué : le monde de demain est un monde où on travaillera plus et plus longtemps pour gagner plus. C’est une évidence. Pour le moment.

En 2011, les délocalisations vont toujours vers l’est, toujours vers l’est mon bon Tryphon.  En 2011,  personne n’a encore osé expliquer aux actionnaires des différentes entreprises qui fabriquent… du fric (ce qu’elles produisent en vrai, physiquement, tout le monde s’en fout y compris les actionnaires précités, il n’y a que ces cons de prolos pour encore aimer l’outil et la manière) que ne penser qu’à s’en foutre plein les fouilles partout, à tout prix et tout de suite n’est ni chrétiennement charitable, ni physiquement tenable sur une planète de surface et de volumes finis.

En 2011 enfin, on finira bien par nous expliquer que pour s’en sortir, il va falloir se serrer la ceinture et travailler plus pour gagner moins. Ah zut, encore raté le Rustre, en Grèce et en Irlande c’est déjà fait. En France, avec leur Président et sa tête de roquet battu, ils ont déjà de gros doutes. Sont futés les gnous.

Et chez nous, dès que le gros Bart aura fini de faire son intéressant à la télé côté bouche et de dire non à tout bout de champ côté… à l’opposé de la bouche si vous voulez, ben promis, ils vont nous en foutre plein la gueule.

Hein ? Comment ça je vois les choses en noir. Mais non, j'ai juste des lunettes de soleil.

Et pendant ce temps, dans un mépris général qui confine à l’absurde, février risque bien de passer le premier tour et de prendre la présidence de l’année. Mais que fait le gouvernement ?

Repost 0
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 17:51

L’essaim des Saints

Saint Tite… est toujours en vie, même s’il a vécu au premier siècle.

Je l’ai lu l’autre jour : Tite live.

Saint fort hypothétique, Saint Ausile aurait été moine à l’abbaye de Lérins, au large de Cannes. Etrange, je l’aurais plutôt vu à Corfou. Saint Ausile de corps fous…

 

Petit florilège de la haine ordinaire belge.

Français qui me lisez, n’en doutez pas. Il se trame en Belgique des tracasseries kafkaïennes dont vos imaginations, aussi fertiles soient-elles, ne peuvent même pas saisir les contours. A partir d’aujourd’hui, le blog du rustre vous en donnera régulièrement des exemples : drôles, mesquins, écoeurants, ils sont le fruit de mes divagations hasardeuses sur le net. Je vous les livre en vrac ces absurdités qu’elles viennent du nord, du sud, du centre. Malheureusement, malgré toute ma bonne volonté, les exemples d’absurdité viennent souvent du nord…

Aujourd’hui, la savoureuse expérience d’une candidate à l’Eurovision, Syla K. Cette bruxelloise d’origine, parfaitement bilingue, se produit en concert de promotion dans sa commune, Flamande, Affligem. Elle distribue des invitations bilingues. Un échevin N-VA monte au créneau, brandissant les lois de pureté linguistique de la Flandre sacrée. Il faut interdire le concert de la chanteuse ! Les tracts n’auraient du causer qu’en Néerlandais.

 Situation ubuesque racontée ici.

Notez la réaction du Bourgmestre CD&V sur les antennes de la VRT : "Lorsque quelqu'un de la N-VA a dans son frigo un pot avec une étiquette mentionnant 'moutarde de Dijon' il ne peut pas en manger".

Excellente réaction.

 

Le blog du jour...

... N’est pas un blog, mais un vrai site internet. Un site consacré au vin d'Alsace et tenu par des p’tits belges : Alsace-vignoble.

Je tiens beaucoup à ce site : c’est un des premiers que j’ai découvert, il y a plusieurs années quand j’ai abordé les côtes incertaines du web vineux. Les textes sur les cépages comme le muscat ou le riesling valent le détour. Pas mal non plus la classification synthétique des terroirs, les coups de cœur. Et naturellement, il y a les visites chez les producteurs dont on peut regretter qu’elles ne soient plus nombreuses et actualisées. Mais oh, hé… ce sont des amateurs aussi ! Si mes liens ne marchent pas n'hésitez pas à surfer sur l'onglet "Sols et terroirs".

Bonne lecture !

Repost 0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 17:08

 

L’essaim des Saints

Passons la conversion de Saint Paul. Bon sang, vous saviez qu’il existait un Saint Prix ? Après Saint Liberal et Fructueux…

Et ben, si les libéraux arrivent un jour au pouvoir et redressent notre petit Pays, il restera aux Wallons à sacrifier une génération en leur donnant pour prénom des Prix, Fructueux, Libéral. Je te présente mes jumeaux : Juste et Prix. Enchantée moi c’est Victoria, mais mes potes m’appellent Robert.

Epris, tel est Prix qui croyait prendre...

 

L’aigreur du jour : 2011 après Jésus-Christ, c’est pas un peu beaucoup ?

Je vous le demande un peu. Ne serait-il pas temps de tourner l’Apache (in JL Fonck est un poète) ? Au moins de compter à partir d’autre chose que de la naissance du petit dans son auge là entre l’Anne et le bluff ? Le faux  fils du vrai charpentier là…, le roi des planches, le clou du spectacle.

Et puis, je trouve que débuter l’année nouvelle un premier janvier, au cœur de l’hiver, au moment où, si les journées croissent d’un saut de puce, elles sont aussi les plus courtes, est une belle connerie. Encore un coup de… de qui au fait ? Ben du pape Libère en 753 tiens, qui fixa le début d’année au mois qui suivait Nauwelle dont il venait de fixer la date officielle.

Les Français étant obscurantistes et rétifs au progrès (au point qu’une bonne petite guerre ethnique contre ces gens-là serait peut-être une idée salutaire pour l’unité de mon petit pays), Charles IX dut rendre la date officielle en 1564, puisqu’on continuait encore, 800 ans plus tard à fêter l’année à Pâques. Sont quand même un peu lents nos voisins d’Outre-Quiévrain.

Avant Libère, qui était rude comme chacun le sait, on fêtait ça logiquement en mars, au printemps, avec le renouveau de la nature, des campagnes et des crises d’acné, quand l’homme guilleret pouvait réchauffer son âme endolorie au tiède rayon d’un soleil, timide encore, mais primesautier.

Youpie tra la la, guettons dans le sous-bois la corolle immaculée de l’Anémone sylvie, la hampe délicate de la primevère, la trille ravigotante de l’Accenteur mouchet, le babil sensuel de la Fauvette à tête noire, la scande du Pouillot véloce, le cri rauque de l’exhibitionniste en rut, le printemps nouveau est là. Merde ! Vous ne vous sentez pas plus d’un renouveau salvateur en avril qu’en ce foutu morne janvier tout gris et boueux vous ? Moi si.

Mais alors que les oiseaux se cachent pour faire pipi, dans l’indifférence profonde d’un peuple abêti par le dernier opus de Jennifer, Janvier se prépare à abdiquer mollement, sans même combattre. Mais que fait le gouvernement ?

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de lerustre.over-blog.com
  • : Le Rustre est un peu dingue. Il a un avis sur tout bien sûr. Et quel avis ! Il a des mentors bien sûr. Et quels mentors ! Pompon, Rémy Bricka, Roger Tout court, Rika Zaraï, les chevaliers playmobils... C'est dire si l'avis du Rustre est pertinent !
  • Contact

Recherche