Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 12:24

Bonne année !

Comment ça c’est un peu refroidi ? Ouais, bon, mais mon blog est né en février aussi…

Peu importe. 2010 me fait le même effet que 2001. C’est le titre d’un film. Et même si je me souviens surtout de l’Odyssée de l’Espace et pas de sa suite tardive, rien à faire, en ce début d’année, Strauss me trotte dans la tête. Tandis que de grands vaisseaux silencieux filent dans le vide intersidéral, des gus en combi ringardes se meuvent avec grâce dans l’atmosphère ouatée des aéronefs, bercés par des valses viennoises. Question futurisme dépassé, on n’omettra pas d’évoquer, au chapitre des combis kitch, l’inénarrable Cosmos 1999 et au registre du « que sont-ils devenus ? », François Feldman bien sûr (rapport aux valses, oh je sais…je sais…). La science-fiction, des années 60 à la moitié des années 80 (après c’était foutu, l’an 2000 arrivait trop vite), a rêvé le siècle suivant, qui est le nôtre, avec une justesse relative.

Bien sûr, la plupart des prédictions de 2001, 2010 et autres se sont réalisées. L’humanité a oublié ses vieilles animosités religieuses, ethniques, politiques, économiques et … linguistiques. Ayant  vaincu ces plaies du vieux monde qu’étaient la guerre, la famine, la pauvreté, la destruction de l’environnement, les chats et les redifs sur la RTBF, l’Humanité se lance enfin à la conquête de l’Univers, d’un état supérieur de conscience et de civilisation et aussi dans la fabrication de frites sans graisses. Quand j’avais dix ans en 1982 et que 2010, était une date tellement lointaine que, c’était sûr, on n’y arriverait jamais, je me disais que quand je serai grand, j’aurais habité dans un château dans les montagnes, entouré d’un Parc de plusieurs Ha, digne du Serengeti. J’aurais inventé un procédé révolutionnaire de dépollution de la Terre et avec mon ultra-richissime SPN, la Société Protectrice de la Nature (et vouais, rien que ça), on cracherait tellement le pognon qu’on aurait racheté des pays entiers pour en faire des réserves naturelles. Pour moi comme pour Kubrick, le mythique chiffre 2000 ouvrait toutes les possibilités.

Mais nous sommes en 2010 (finalement depuis 82, ça n’a pas pris tellement de temps que ça pour y arriver). Mon château est plein de travaux avec un jardin de 10 ares au sommet des Monts Hesbignons. Je suis au chômage et ma femme à mi-temps, alors pour le financement de la SPN… Les Israéliens et les Palestiniens se mettent sur la gueule, le climat part en couille, Georges W. Bush a été président, deux fois même, Sarko l’est toujours. La crise d’un système trop vieux met les  pauvres des pays riches dans la petite ou la grande misère pendant que les pauvres des pays pauvres crèvent de faim. Pendant ce temps, proches des préoccupations citoyennes, les politicards belges se demandent ce qu’ils vont bien foutre de BHV.

Bref, les mers avancent, les glaciers reculent, l’ours blanc crève sur son monticule.

Mais je suis de mauvaise foi. 2010, c’est le futur réinventé, allégé de son passé, qui débarque aux portes du présent. Mieux encore, le futur antérieur est débarrassé du passé simple mais imparfait qu’il s’était composé. Que d’innovations, mais si mais si : le portable, l’internet mobile, le blue-ray, la wii et le wi-fi, l’I-pod, face book, second life, Al-Qaïda, ah non, pas Al qaïda, non. Le voilà le futur. Finalement, au 20ème siècle, certains ont eu une vision plus juste de l’avenir : qu’on songe à Blade runner ou 1984…

Enfin, au moins, le futur est présent dans le virtuel (on dirait du JCVD), parce que pour le réel… Leterme est revenu, on aurait préféré Mathilde. Dehaene aussi est revenu, mais est-il jamais parti ? Mimie Mathy veille toujours sur le commissariat des Clairières avec l’aide de Jack Malone qui ne parvient pas à disparaître. Il paraît même que Derrick va faire un retour fracassant. Quant à Mlle Beulemans, elle va se pacser avec Gertrude ou Malvira… Vous ne pouvez sonder le malheur d’un rustre qui n’a que la chaîne nationale belge francophone « dans le poste ».

Vous l’aurez compris, le 21ème siècle, même 10 ans après, je n’y crois toujours pas.

 

 

Repost 0
Published by lerustre.over-blog.com - dans Chroniques rustiques
commenter cet article
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 11:18

Je suis un rustre. Il suffit de lire le titre. Que ceux qui cherchent la finesse, la délicatesse, la modération aillent voir ailleurs. Sinon qu’ils ne jouent pas les vierges effarouchées au moindre trait un peu piquant.

Bon, je me présente. Je ne m’appelle pas Henri. De sexe plutôt masculin, j’approche dangereusement la quarantaine. J’ai bien essayé de la repousser, de la fuir, de me cacher, de me cramponner à mes trente ans, mais bernique et pitchoune d’ours, elle arrive inéluctablement, la salope, aussi déterminée qu’un hérisson face à un munster (promis je vous l’expliquerai un jour celle-là). Je suis marié à une délicieuse, quoique un peu râleuse, petite brune. J’ai deux tout petits bouts. Surtout, j’habite une campagne reculée de Hesbaye, en Belgique. Et je m’excuse d’avance (pas du tout en fait, c’est juste une formule) auprès des éventuels lecteurs, mais ce blog aura définitivement une couleur rurale et belge.

Quoi d’autre afin que vous cerniez mieux les lieux ? J’ai l’esprit un peu foireux, avec toutes mes frites, mais pas dans le même sachet. J’aime les bonnes choses qui se boivent et se mangent, mais sans trop de chichis. Pour autres passions, on notera le jardinage (plutôt plus que bio, durable, carrément), la randonnée à pattes ou à vélo, et écrire ce qui me passe par la tête. Et il m’en passe, pour le meilleur mais souvent pour le pire. Et c’est fou ce que ca me soulage.

Il m’est arrivé aussi de faire des vins de fruits, d’être animateur nature, d’entamer l’écriture de romans « d’anticipation », d’étudier l’histoire régionale du Pays de Herve qui m’a vu naître et grandir. Si je vous dis que je suis distrait, colérique, râleur, de mauvaise foi, grand amateur de calembours vaseux, vous saurez beaucoup de choses sur moi et ce blog. Si j’ajoute qu’on me qualifie volontiers d’écolo, que je n’ai que la RTBF à regarder, l’adsl depuis seulement trois mois, que je perds régulièrement mon GSM et que je m’en fous, que je n’ai jamais mis les pieds chez médiamarkt et que je n’ai plus fais de shopping dans une grande ville ou alentours depuis près de 8 ans, vous téléphonerez probablement aux hommes en blouse blanche. Si je continue en disant que les chats, les tondeuses, le round-up, le prix et le snobisme du bon vin, les esthètes à la dérive, les fachos et les intégristes de mes deux, les architectes, les témoins de Jéhovah, les biodynamistes, les hygiénistes, les historiens de l’art et surtout les activistes de Gaïa me gonflent et que tout ce qui touche au terroir, à la nature, à l’Alsace, à ma cave, aux plats roboratifs, aux zigotos (de Desproges à Decaunes en passant par Geluck de son vivant, sans oublier les Génialissimes Snuls) me botte, vous saurez probablement si vous devez lire ce blog ou fuir. Si je termine en disant que ma formation scientifique m’a définitivement entraîné du côté obscur de la force, vous devinerez que ma place est réservée, bien au chaud près de Belzébuth.

Maintenant, pourquoi aller polluer le net d’un milliardième blog égocentrique et confidentiel ?  Je ne sais pas encore trop. Je sais que je vais parler de vin, de jardinage bio, de légumes, de nature mais surtout divaguer et raconter des trucs qui me font rire. Un peu de tout donc. Beaucoup de n’importe quoi, certainement. Mais voilà, je me lance, pour le pire… et l’encore pire. Bienvenue à tous sur le blog du rustre.

Fin provisoire des émissions.

Repost 0
Published by lerustre.over-blog.com - dans Chroniques rustiques
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lerustre.over-blog.com
  • : Le Rustre est un peu dingue. Il a un avis sur tout bien sûr. Et quel avis ! Il a des mentors bien sûr. Et quels mentors ! Pompon, Rémy Bricka, Roger Tout court, Rika Zaraï, les chevaliers playmobils... C'est dire si l'avis du Rustre est pertinent !
  • Contact

Recherche